Partagez | 
 

 Live in the dark (+) Aloysius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Administratrice

avatar






PETITS PAPIERS :
455

CÉLÉBRITÉ :
Kristen Stewart

COPYRIGHT :
fassylover + tumblr


MessageSujet: Live in the dark (+) Aloysius   Mer 4 Mar - 18:03

LIVE IN THE DARK
PRISM Z. WELINSKI & ALOYSIUS FITZGERALD

>Fuck it. Fuck everything, every one. Death. Death is coming. Death is everywhere. I'm dead. I want to die again. Really. Now. Δ ✻✻✻ L'ennui. Un réel ennui. J'ouvrais les yeux et regardais le plafond. J'avais envie de sortir, de faire quelque chose, de découvrir le monde. Je tirais une taffe sur ma cigarette et l'écrasais dans le cendrier. Seize ans s'était écoulé depuis que j'étais arrivée ici. Ce n'était que pour une nuit, une seule, et me voilà condamnée pour l'éternité. C'était pathétique. Je me levais, et passais une main dans mes cheveux. Depuis combien de temps n'étais-je pas sortie de ma chambre. Je me dirigeais vers les rideaux et les ouvrais. Le soleil couchant m'aveugla et je poussais un râlement. Je tombais au sol. Et criais. C'était toujours la même chose. Un éternel recommencement. La drogue s'infiltrait dans mon corps, mon corps mort, et pourtant qui ressentait tout. Embrouillait mon esprit, me plongeant dans un long déni, un long rêve. Et puis je me réveillais, me rendant alors compte du temps qui était passé. Et le retour à la réalité était brutal. D'abord la lumière aveuglante. Et ensuite la chute. Une chose en entraînant une autre.
D'un geste violent je posais ma main contre le rebord du lit et me relevais. Je titubais jusqu'à la salle de bain et me débarrassais de tous mes vêtements. J'allumais l'eau et laissais la baignoire se remplir. J'y entrais alors et y restais pendant presque une heure. Il était temps que je sorte, que je vois du monde. Alors j'attrapais ma serviette et m'essuyais. Je me dirigeais jusqu'à mon placard et en sortais mes sous vêtements. J'attrapais un short taille haute ainsi qu'un débardeur bien trop grand pour moi. Eye-liner autour des yeux, rouge à lèvre rouge foncé, docs Martens bordeaux et perfecto sur le dos, j'étais prête pour sortir. Je marchais jusqu'aux escaliers, désormais l'esprit débarrassé de tout parasite, et montais l'escalier. Je comptais aller voler à manger au Fitz, lorsque j'apercevais mon ami Aloysius qui marchait lentement dans le couloir du troisième étage. Je soupirais. Ce con devait encore être perdu. Je m'avançais vers lui, déposais un baiser sur sa joue, y laissant ma marque, et attrapais sa marque. Il ne protesta pas et se laissa faire comme un pantin. Je l'entraînais sur le toit et le laissais là. Je me dirigeais vers les cuisines et adoptais une démarche aguicheuse. Je toisais d'un regard langoureux chaque cuisinier qui me regardait et attrapais au passage deux assiettes d'hamburger avant de me diriger vers le réfrigérateur. J'attrapais une bouteille de bière d'un litre, et sortais en lançant derrière moi : « On ne fait pas attendre un Fitzgerald. » Je désignais du regard Aloysius qui était toujours assis sur le toit, et quittais la cuisine. Arrivée sur le toit, je déposais le tout au sol et m'asseyais près d'Alo. Cela devait faire trois semaines que je n'avais pas prit la peine de manger. Pour cela, être mort était plutôt un avantage. Néanmoins, il était toujours agréable d'avaler quelque chose. Juste pour se rappeler du goût des choses. Du goût de la vie. Je passais mes doigts dans mes cheveux bruns que j'ébouriffais et laissais retomber en bordel sur mon visage. J'attrapais une cigarette dans mon perfecto, l'allumais, et de l'autre main, croquais dans mon Hamburger. « Qu'est-ce qui t'arrive ce soir? T'es perdu? Blackout total? Ou tu déprimes encore? ». Je le regardais du coin de l'œil et étendais les jambes. J'apportais ma cigarette à mes lèvres et regardais Londres, au loin. J'attendais Halloween avec impatience, afin de pouvoir m'y rendre, afin de pouvoir m'acheter les derniers vêtements à la mode et pour revoir ce paysage qui me manquait tant. Je posais ma tête sur l'épaule d'Alo et soupirais. Il avait beau être le petit-fils de Mary, je n'avais aucune haine envers lui, ni envers le reste de sa famille. Sauf peut-être Hadès. Mais c'était la seule exception, la seule tâche sur le tableau. Il était comme sa mère, et peut-être pire encore, car il ne s'en rendait pas compte. Et malgré tous les problèmes psychologiques qui définissaient cette famille, on parvenait à s'attacher à eux. Je fumais une nouvelle taffe, et recrachais la fumée. Il était temps d'oublier.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


_________________

Prism Z. Welinski
○ Pauvres mortels éternels. Ennemis et pourtant amants, rien n'aurait été en pouvoir de nous rapprocher si nous ne nous étions pas connus dans cet hôtel. (+) Christoph
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Live in the dark (+) Aloysius   Ven 3 Avr - 19:56




I'm a Fitzgerald, I'm dead. Wanna hook up ?

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Je vagabondais dans les couloirs de l'hôtel, l'air énervé et frustré à la fois. J'étais complètement perdue et revenais tout le temps sur mes pas. Je ne comprenais plus ce qu'il se passait autour de moi. Je continuais alors à marcher de manière hésitante, jusqu'à tomber sur un visage qui m'étais familier. C'est alors qu'un flash me vint à l'esprit. Mes souvenirs revenaient peu à peu, et je me laissais alors entrainer par la jolie brune qui avait l'air de comprendre ma détresse. Je la suivais, montant les étages de l'hôtel avec elle, jusqu'à aller sur le toit de celui-ci. Je voulais remercier Prism pour son aide, mais elle disparaissait aussitôt pour ensuite revenir rapidement avec un plateau remplis de bonne nourriture. Elle se plaçait à côté de moi, je l'a regardais sans rien dire. J'avais toujours cet aire inexpressif sur mon visage, mais au fond j'étais heureux d'avoir retrouvé Prism. Elle était la lumière qui éclairait mon esprit perdu dans l'obscurité. Je revivais un peu plus après chaque moment passé à ses côtés. C'était agréable d'être en sa présence. C'est alors qu'elle me regardait à son tour avant de me poser une question. J'haussais les épaules avant de lui répondre. « J'aimerais sortir de cet endroit. » Répondais-je simplement d'un ton neutre, vide d'espoir. Je rêvais toujours de pouvoir me libérer de cet hôtel. Je détournais le regard de celui de Prism pour pouvoir regarder l'horizon qui se présentait à nous. Le ciel était assez dégagé, le soleil réchauffait mon coeur, noyé par le chagrin.
« Où irais-tu si tu pouvais t'enfuir loin d'ici ? » Lui demandais-je en la regardant curieusement. Je m'imaginais parfois être un oiseau qui aurait la possibilité de voler où bon lui semble. Qu'en était-il de Prism ? Je voulais savoir où est-ce qu'elle aurait voulu partir de son vivant.► ALOYSIUS FITZGERALD


Aloysius Fitzgerald & Prism Z. Welinski.  coeur8

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Aloysius Fitzgerald le Sam 4 Avr - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice

avatar






PETITS PAPIERS :
455

CÉLÉBRITÉ :
Kristen Stewart

COPYRIGHT :
fassylover + tumblr


MessageSujet: Re: Live in the dark (+) Aloysius   Sam 4 Avr - 13:11

LIVE IN THE DARK
PRISM Z. WELINSKI & ALOYSIUS FITZGERALD

>Fuck it. Fuck everything, every one. Death. Death is coming. Death is everywhere. I'm dead. I want to die again. Really. Now. Δ ✻✻✻ J'avais oublié ce qu'était d'être libre. Avant que cet hôtel ne fasse parti de ma vie, pour moi, la liberté, c'était aller à Woodstock, m'amuser autant que je le voulais avec mes amis, c'était avoir le droit de s'exprimer, c'était être libre, égaux, c'était s'aimer. C'était un tout. Désormais, ma liberté se résumait à pouvoir fumer des joints dans ma chambre, à me balader où je le voulais sans qu'on me freine. Ma liberté se résumait à cet hôtel. Je baissais les yeux et croquais un nouveau morceau dans mon Hamburger. Aloysius voulait sortir d'ici. C'était encore plus triste pour lui d'être coincé ici. Il est venu par naïveté dans cet hôtel, pour retrouver sa famille si éparpillée. Il a vu les personnes qu'il aimait le plus au monde morte, il s'est laissé mourir de faim pour les rejoindre, et il est revenu. Comme nous tous. Il a vu le chagrin détruire sa famille, la folie envahir ses cousines. Il a tout vu, depuis le début. Entouré et apprécié, mais extrêmement seul. Seul avec ses souvenirs défaillants, seuls avec ses moments douteux. Il était incroyablement sombre, et pourtant, extrêmement pur comparé au démon qu'était sa grand-mère. Et il ne pouvait rien changer. Pour moi, il était la première victime de Mary.
Comparée à lui, je n'étais qu'une simple idiote. J'étais morte de faiblesse, j'avais provoqué ma propre mort. J'avais laissé le venin mortel des aiguilles s'emparer de mon sang, de mon esprit, de mon corps, mais surtout, de ma vie. C'est presque si je l'avais cherché. Mais c'était plus simple de mourir que de me battre. Mon pêché, la paresse. Il ne me quittait jamais. « Dis ça à Mamie Nova... ». Soupirais-je alors. J'avais du mal à croire qu'ils étaient de la famille. Et même en voyant Damon, je n'y croyais pas. D'un certain côté, je restai convaincu qu'il y avait eut un échange de bébé à la maternité ou quelque chose de ce genre. Damon ne pouvait être le fils de Mary, il était bien trop pur pour l'être. J'attrapais la bouteille de bière et l'apportais à mes lèvres. Je tournais alors la tête vers Aloysius et me mordillais la lèvre. Question difficile. Il y avait bien trop d'endroit où je voulais me rendre. Je levais les yeux vers le ciel et fronçais les sourcils. Je n'avais pas de famille à voir, pas d'amis à voir. En parlant d'eux, ils ne me manquaient pas. Je ne m'étais jamais réellement attachée aux gens, du moins, pas avant cet hôtel. Ce que je recherchais avant tout, c'était quelqu'un à défendre. Et ici, tout le monde était à défendre. Il n'y avait personne à laisser de côté. Sauf peut-être les enfoirés de première classe, dont Mary.
« Il n'y a pas d'endroit, je voudrais explorer le monde. Voir ce que je n'ai jamais vu et découvrir le monde tel qu'il est aujourd'hui. ». J'avais soif de connaissance, je voulais tout savoir, tout connaître. C'était un trop gros défaut, et pourtant ma plus grande force.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

Prism Z. Welinski
○ Pauvres mortels éternels. Ennemis et pourtant amants, rien n'aurait été en pouvoir de nous rapprocher si nous ne nous étions pas connus dans cet hôtel. (+) Christoph
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Live in the dark (+) Aloysius   Dim 17 Mai - 22:07




I'm a Fitzgerald, I'm dead. Wanna hook up ?

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Je l'écoutais attentivement, ne détachant pas mon regard sur elle. J'étais concentré sur ce qu'elle allait me dire, hochant la tête à sa réponse. « C'est une très bonne idée. J'aimerais aussi pouvoir faire ça. Et de pouvoir également partager cette expérience avec une personne que j'apprécie. Une personne comme toi par exemple. » Je restais neutre, détachant mon regard du sien pour admirer la vue depuis le toit de l'hôtel. Je fuyais en quelque sorte le regard de la jolie brune, étant sur le coup un peu intimidé. J'étais content que Prism prenne très régulièrement soin de moi depuis son arrivée à l'hôtel, me voyant souvent perdu et à coté de la plaque. L'idée de la perdre me rendrait plus fou que je ne le suis déjà. J'espérais seulement qu'elle n'ait pas l'impression de perdre son temps avec moi. « Merci d'être présente pour moi Prism. » Je la regardais dans les yeux, heureux qu'elle ne me rejette pas. Après tout, je suis un Fitzgerald. Elle aurait pu me détester pour ce nom. Cependant, elle était toujours là.► ALOYSIUS FITZGERALD


Aloysius Fitzgerald & Prism Z. Welinski.  coeur8

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice

avatar






PETITS PAPIERS :
455

CÉLÉBRITÉ :
Kristen Stewart

COPYRIGHT :
fassylover + tumblr


MessageSujet: Re: Live in the dark (+) Aloysius   Lun 18 Mai - 19:16

LIVE IN THE DARK
PRISM Z. WELINSKI & ALOYSIUS FITZGERALD

>Fuck it. Fuck everything, every one. Death. Death is coming. Death is everywhere. I'm dead. I want to die again. Really. Now. Δ ✻✻✻ J'avais vécu tant de choses dans cet hôtel. J'avais rencontré des gens formidables, nous avions partagé notre douleur, nous avions vécu dans la tristesse et l'enfermement. J'aurai du vivre plus longtemps, j'aurai du être forte et faire face à mon destin. Mais je m'étais lamentablement noyé dans mes seringues et mes cachets, à la recherche d'un peu de lumière pour me faire oublier. Mais il n'y avait qu'obscurité dans la drogue. Je revoyais mon corps sans vie allongé sur mon lit, le cordon encore au bras, la seringue encore plantée. Et mon visage misérable, l'air ébahi. J'étais morte en souffrant. J'étais morte à cause de la souffrance. Et il n'y avait désormais aucun moyen de me racheter. Je posais la main sur mon cœur, comme pour le sentir. Mais il ne battait pas. J'étais comme un corps sans vie, je saignais, mais je n'étais pas vivante. On pouvait m'arracher le cœur, les membres, tout revenait, comme si rien ne s'était passé. J'étais immortelle, même après la mort. Je tournais la tête vers Aloysius. Je le regardais dans les yeux et caressais doucement sa joue. « Tu ne devrais pas être là... J'y suis venue pour faire la fête, mais toi... Toi tu es né dans la mauvaise famille... » . C'était révoltant. J'aurai voulu lui donner le peu de vie que j'avais encore, pour qu'il puisse partir et découvrir le monde. Mais c'était impossible. Je laissais retomber ma main, et me tournais. J'attrapais mon sac, prenais mon garo que j'enroulais autour de mon bras. Et après avoir rempli la seringue, je la plantais dans mon bras. Il me fallait oublier toutes ces pensées qui tiraillaient mon âme. Je laissais la drogue s'emparer de mon corps, et infiltrer mes veines. Je poussais un soupir de bien-être et me laissais tomber en arrière. Ma tête cogna contre le sol froid du toit, mais je m'en fichais. Aloysius était toujours là, et me regardait. « Qu'est-ce que tu regardes Jekyll? ». Je lui tirais la langue et me relevais alors brusquement. Je retirais ma veste avec précipitation et la jetais dans le vide. Je me penchais alors en avant, et regardais le sol sous mes pieds. Je tournais alors la tête vers Alo, un grand sourire aux lèvres et les bras à deux doigts de céder sous mon poids. « Ca te dit on saute? Ca risque rien, on est déjà morts. ». Sans attendre sa réponse, je montais sur le rebord du toit et levais les bras en croix. Je ressentais la peur, je sentais mon pouls inexistant s'accélérer. Je me souvenais des sensations, celles qui me prenaient alors que j'avais peur. Je voulais me laisser tomber, mais quelque chose me retins. Pourquoi vouloir souffrir un peu plus? Je soupirais et retournais m'asseoir dans un soupir. J'attrapais le bout d'Hamburger qui restais et l'engloutissais. J'avais faim.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

Prism Z. Welinski
○ Pauvres mortels éternels. Ennemis et pourtant amants, rien n'aurait été en pouvoir de nous rapprocher si nous ne nous étions pas connus dans cet hôtel. (+) Christoph
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Live in the dark (+) Aloysius   

Revenir en haut Aller en bas
 
Live in the dark (+) Aloysius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live in the dark (+) Aloysius
» Show Dark Side of The Moon entièrement live (Thierry Balasse)
» NIGHTWISH - Dark Passion Play
» Dark Vador mixe en live mdrrr ...
» Grateful Dead - Live/Dead (1969)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Murder Hotel :: La salle commune :: Rps-
Sauter vers: