Partagez | 
 

 Un jour viendra, je me vengerai ! [Feat Maddox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marionnette errante

avatar






PETITS PAPIERS :
33

CÉLÉBRITÉ :
Annasophia Robb


MessageSujet: Un jour viendra, je me vengerai ! [Feat Maddox]   Ven 19 Fév - 22:23

Un jour je serai … Quand on est encore jeune et innocent, on peut se permettre de rêver, s'imaginer astronaute et partir pour un voyage dans l'espace, ou bien président ou encore pour moi, réalisatrice de film d'horreur. Mais un jour l'on doit tous grandir. C'est fini ! Peter Pan, il n'existe pas, ni même son île magique qui arrêterai notre croissance. Moi je connais la solution. Elle est radicale ! Mourir ! J'ai l'éternité pour rester jeune. Et si pour certain cela semble être un doux rêve, il n'en est rien. Mourir, c'est la fin ! Il n'y a rien après la mort. On reste là, on erre. Nous sommes des âmes perdues. Nous cherchons un but à cette nouvelle existence. Mais peut-on vraiment appeler cela une existence ? Cependant, une chose me plaît bien dans cet état. Je peux créer mon propre film d'horreur. Si j'ai encore beaucoup de choses à apprendre sur l'état de fantôme, il y a certains trucs que je commence à maîtriser. Ha oui, je devrais peut être préciser que je suis un jeune fantôme. Quelques semaines à peine. Et vous les vivants, vous ne savez pas combien c'est compliquer de s'adapter à une telle situation. Mais ce que je sais, c'est que grâce ou bien à cause, je vous laisse juge, donc par mon intervention divine, une autre personne devra bientôt s'adapter à son nouveau statu de revenant !

Cette personne c'est Maddox ! Ce mec brun aux cheveux long. Je l'observe depuis quelques temps. Pourquoi me demanderez-vous. Et bien je crois qu'il est mon assassin. Ce n'est qu'une supposition, c'est bien pour cela que je le garde à l'oeil. Mais plus le temps passe, plus j'arrive à me convaincre que c'est lui cet homme dont je me souviens. Il se tenais au bord de la piscine, coulant au fond de l'eau, je voyais cette silhouette masculine apprécier son meurtre. Je n'avais plus la force de lutter pour remonter à la surface, j'étais impuissante devant cet homme. Il était fort et il savait ce qu'il voulait. Je n'ai pas eu le temps de voir son visage, ni d'entendre sa voix. Un pro de l'assassinat ! Et moi dans tout cela ? Suis-je une victime ou bien une cible ? Est-ce pour cela que je suis encore de ce monde ? Comprendre et me venger ? Je ne sais pas pourquoi. Mais lors de mon retour parmi les vivants, bien que je ne le sois plus, mon instinct m'a poussé vers lui. Est-ce un signe ?

Cet hôtel est étrange. Il y règne une force que je ne peux comprendre. The Murder Hotel, j'y venais avec mon meilleur ami, pour y trouver une histoire. Ho ça nous l'avons trouvé… Enfin surtout moi. Oui, je suis morte. Et depuis, impossible de retrouver cet ami. Je m'inquiète pour lui. Je me demande si cet homme que je prends pour mon assassin l'a eu aussi. Alors je le surveille aussi pour cette raison. Je dois lui faire avouer ce qu'il a fait de mon meilleur ami ! Ce soir plus que jamais, j'ai besoin de savoir. Il faut qu'il me dise toute la vérité avant que je ne le tue à mon tour. Durant ces longues semaines, j'ai beaucoup réfléchit à comment je m'y prendrai. Pour au final avoir un plan partiel. J'ai le début et pour la suite, j'improviserai en fonction de ses réponses. Je ne peux pas prendre le risque de perdre mon sang froid (bien que refroidie comme je le suis, ce serait difficile… enfin blague à part, reprenons ) et de lui planter un couteau dans le coeur avant de savoir tout ce que je veux savoir.

Ce soir donc j'attaque. Je le suis un long moment, jusqu'à cet endroit. Oui, la piscine ! Quel drôle revirement. Je dois réussir à m'approcher, à l’assommer avec cet objet avant de l'attacher à l'une des longues chaises qui longent le tour du bassin d'eau dans lequel j'ai trouvé la mort. Ensuite, je pourrai alors l'interroger. Une fois que j'aurai toutes les informations qu'il me faut, je pourrai penser à ma vengeance personnelle. J'ai longtemps réfléchit à ce que je pourrai utiliser pour le faire tomber dans les pommes. Un pied de biche ? Trop fin pour être sûre de bien viser. Une batte de baseball ? Encore trop de risque. Je vais me la jouer comme la princesse Raiponce. La bonne vielle poêle à frire. Et si vous avez des conseils à me prodiguer pour bien assommer un individus de sexe masculin, bien plus fort et grand que moi… Et bien sachez qu'il est trop tard pour cela. Me voilà sur le point de passer à l'acte. Dans l'ombre, il me tourne le dos, je me prépare. Je lèvre les bras, tenant fermement la poêle. Et d'un coup sec, j'abats tout cela sur son crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Un jour viendra, je me vengerai ! [Feat Maddox]   Dim 21 Fév - 2:55

    Anja me tuait. A petit feu. Et ce virus aussi. Je la dégoûtais un peu plus, désormais que je buvais du sang. Elle refusait de me voir, de me parler, d'entendre mon nom. J'étais la victime et pourtant, je restais le méchant. Le méchant qui avait froidement tué une enfant de six ans. Froidement. C'est ce que les clients de l'hôtel pensaient. Pourtant, je l'aimais cette gamine, je l'avais toujours aimé. Ce n'était pas elle que je voulais atteindre, c'était sa mère. Sa mère qui m'avait toujours maltraité, considéré comme un moins que rien. Sa mère qui m'avait poussé à l'intérieur des grilles de l'hôtel pour me condamner. Je soupirais et me levais de mon lit. Je sortais de ma chambre, sans même prendre le temps d'enfiler des chaussures. Mes pieds nus produisaient un "clac" sonore qui résonnait dans le couloir du premier étage. Je m'étais fait avoir, une fois de plus. Holden Lowe était apparue, un soir, dans ma chambre, alors que je dormais. Il s'était approché de moi et avait laissé coulé son sang dans ma douche quelque peu ouverte. Et désormais. Désormais j'étais un monstre. Assoiffé de sang. Sous le contrôle de Mary. Mais je luttais. Je m'enfermais dans ma chambre, faisais en sorte de ne jamais en sortir le jour levé pour ne pas piéger d'autre personne. Pour ne pas tuer. Je ne voulais plus tuer, je ne voulais plus faire de mal. Je n'étais pas comme ça. Ce n'était pas moi. Je passais une main dans mes cheveux en bataille et descendais les escaliers lentement. La nuit tombée, mon envie était là, mais je parvenais à passer outre. Pour le moment, je n'avais fait aucune victime. Depuis Novembre, j'étais parvenu à me contrôler. J'avais besoin de me détendre. J'avais besoin de faire quelque chose. Alors, une fois arrivé au rez-de-chaussée, je me dirigeais vers la piscine intérieure. J'avais envie de nager, et à cette heure ci, personne ne s'y trouvait. La piscine était surtout occupée en pleine journée. Le soir, les clients préféraient s'enfermer dans leurs chambres pour ne pas croiser la mort. Et je les comprenais. Il y avait de quoi avoir peur à l'Hôtel Fitzgerald. Peur pour sa vie. Peur pour sa liberté désormais que nous, vivants, avions l'occasion de quitter l'enceinte de l'hôtel le jour levé. En silence, j'atteignais la piscine et entrais.
    Mais je n'atteignis jamais le bassin, car je ressentis une vive douleur sur ma tête. Je titubais et posais la main sur le haut de mon crâne en gémissant. Que s'était-il passé? Je me tournais alors et regardais ma main. Je saignais. Je me laissais tomber au sol, ma tête me tournait et levais les yeux vers la petite blonde qui se trouvait en face de moi. Il avait fallu que je tombe sur une détraquée. « Nan mais ça va pas? Je peux savoir ce qu'il t'a prit? » Je n'avais jamais vu cette fille, et je n'avais aucune idée de ce qu'elle pouvait me vouloir. Ou me reprocher. Peut-être était-elle une autre, une autre de ces personnes à me haïr pour cet accident. Cette chose qui me rongeait à mesure que le temps passait, et que Judith ne grandissait pas. Si seulement elle était restée dans la voiture, comme je le pensais... Je soupirais et baissais les yeux vers le sol. Je m'adossais au mur et gémissais encore, tentant de reprendre mes esprits. Je levais les yeux vers elle et hurlais : « Putain mais y'a personne de normal dans cet hôtel merdique? » Je fronçais les sourcils et grimaçais de douleur. Puis mes yeux se posèrent sur la poêle à frire et je haussais un sourcil. Où se croyait-elle? Il y avait mieux comme armes. D'un geste brusque, je lui arrachais l'objet et le jetais plus loin dans un vacarme douloureux. Je plissais à nouveau les yeux et enfouissais ma tête dans mes genoux. Je ne voyais plus droit. Je devais me calmer, je devais me reconcentrer et reprendre mes esprits.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour viendra, je me vengerai ! [Feat Maddox]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chanter pour toi!!!
» Ben harper feat Vanessa da Mata
» Les déclarations d'Alberto Alvarez sur les derniers instants de Michael Jackson (mis à jour)
» Groupe du jour
» Dernier Pro feat Mc Tia (Rappeuse Danoise) - Prod Lp2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Murder Hotel :: La salle commune :: Rps-
Sauter vers: