Partagez | 
 

 Intrigue n°2 : La révolte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Lun 13 Juil - 22:24

la révolte
sujet commun

Alors je danse, une bouteille de je-ne-sais-quoi à la main, je continue de me déhancher sur les sons s’échappant de la vieille chaine hifi. Seule, perdue dans mes réflexions et mes effluves d’alcool – je réfléchis. Artiste à l’âme égarée, je ne cesse de penser. Cherchant l’inspiration dans chaque parcelle de mon paysage. Puis tout semble s’arrêter. Un cri se mêlant à la douce mélodie résonnant dans la pièce. Une autre portée de notes, suivie de près par sa collègue. Fausses et chargées de tristesse, de rage – tant de choses en un si court instant. Mes oreilles bourdonnent, un grand fracas se fait entendre à l’extérieur puis le silence.

Intriguée, je décide de découvrir ce qu’il se passe en ce si beau jour. Et me voilà, de nouveau habillée et maquillée comme il se doit, déjà en route à travers les nombreux couloirs. J’enchaine les marches, le cœur battant à une étrange vitesse, sur mon chemin je croise des gens affichant toutes sortes d’humeurs. Paniqués, apeurés, inquiets, attristés, ravagés…Tant de différences et de couleurs, mon envie de découvrir ce qui se passe s’amplifie. Je me retrouve alors à l’extérieur, voiture renversée, corps étendus, pancartes en désordre. Les jardins d’habitude si beaux et reposants ressemblent désormais à un pauvre champ de bataille. Je me fraye un chemin entre les autres clients afin de mieux assister au spectacle. Hissée sur mes talons hauts, je me demande ce qu’il se passe et en remarquant la présence de l’horrible grand-mère nous ayant enfermé ici, j’en déduis que ce doit être assez important. Un homme au torse peinturluré de sang semble s’être attiré ses foudres.

« Le spectacle est déjà terminé ? »

Je prononce hasardeusement ces mots tout en l’observant, ce monstre à la chevelure blonde alors que ses pas la conduisent à travers la foule. J’étouffe un rire d’une main gantée en admirant les visages mortifiés des clients, eux qui criaient la révolte comme des enragés courbent déjà l’échine face à la propriétaire du domaine ? Et me voilà en train d’idolâtrer mon bourreau et la puissance émanant de lui. Ô douce ironie, l'alcool aurait-il submergé mon esprit ?


 
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice

avatar




PETITS PAPIERS :
73

CÉLÉBRITÉ :
Natalie Dormer

COPYRIGHT :
avatar x timeless.


MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 15 Juil - 18:17

La Révolte.
Tout le monde.

Des acclamations et des applaudissements émanent des jardins de l'hôtel. Je tourne la tête vers les fenêtres et tend l'oreille. Quoiqu'il se passe, je ne suis au courant de rien et tout ce brouhaha m'intrigue. Délaissant le livre que je suis en train de lire, je tente de me hisser sur la fenêtre pour voir mais je n'y arrive pas, je suis trop petite.

Poussant un soupir, je range mon livre à sa place et parcoure les couloirs à la recherche d'une sortie vers les jardins. Entre temps, les acclamations sont devenues d'abominables cris de terreur. Et lorsqu'enfin j'émerge du bâtiment, je comprends et retiens une exclamation. La pagaille règne dehors et les visages sont tous horrifiés et tournés vers Mrs Fitzgerald. Je pressens qu'il a du se passer quelque chose de grave pour qu'elle soit la en public. Et puis j'aperçois des pancartes criant à la révolution. Je porte la main à ma bouche pour étouffer un cri d'horreur. Je balaye la scène du regard et je vois une blonde étendue au sol, gisant dans une flaque de sang. Mes poils se hérissent et un filet de sueur froide coule le long de mon dos. La foule a l'air de retenir son souffle.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 15 Juil - 19:30

J'avais arraché la cigarette d'entre mes lèvres, regardez effaré les bêtises se jouant sous mes yeux. Des enfants, de véritables prématurés incapables de voir le meilleur dans cette vie morte. Les voilà donc se soulevant contre une monarque, pensant être les nouveaux révolutionnaires de 1789 alors qu'ils n'étaient qu'une bande de miséreux ne valant rien et réclamant tous les honneurs. Vous vouliez garder la vie, la liberté? Il fallait rester là dehors, dans ce monde pourri à vivre et mourir dans une vieillesse immonde et des accidents de la vie ne menant que six pieds sous terre. Et en première ligne...

Le petit bâtard.

Le petit dernier des héritiers Fitzgerald, sa folie menant le reste du troupeau entre quelques autres têtes "pensantes" tout juste bonnes à contrôler de simples d'esprit à traîner son propre nom dans la boue. Je voulais hurler, lui jeter au visage les vérités à son sujet et toutes les insanités que je pensais de lui et de sa famille. La branche pourrie de la famille, la honte de la lignée, le pauvre petit dernier qu'il aurait mieux valu cacher toute une vie dans une cave en espérant qu'il ne fête jamais de nouvel anniversaire.
Ces idiots se plaignaient de la mort alors qu'ils la donnaient. Ils se plaignaient du manque de liberté alors qu'ils avaient gagner un temps précieux. Ils étaient tous libérés des entraves de la vie et ils n'avaient qu'à mourir et se laisser mourir pour demeurer à jamais tel qu'ils le souhaitaient. N'était-ce pas plus attrayant que n'importe quelle existence mortelle?

Comme je rêvais de tous les tuer. Définitivement.

Mais je me retenais encore un temps, restant spectateur de la scène, véritable Enfer de Dante moderne. Qu'espéraient-ils tous en jouant le peuple outré? Ils avaient cherché, voilà qu'ils avaient tué. Belle ironie, cruel destin, allez savoir. Moi, je me fichais bien d'un mort de plus dans les parages.
Je repris ma cigarette, fuyant du regard la scène une seconde au profit de la fumée grisâtre qui s'échappait avec mon souffle froid.

"Bande d'idiots affamés d'injustice..." murmurais-je entre mes dents, comme un soliloque théâtral

Comme le psychiatre malade de cette bande de fous.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar




PETITS PAPIERS :
64

COPYRIGHT :
Chélie


MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Lun 20 Juil - 1:39




Intrigue n°2 : La révolte
Sujet commun


Je n'y croyais pas. Nous avions perdu, encore une fois. J'étais sensé mener une révolte qui aurait garanti l'existence des morts de cet hôtel, et tout ce que nous avions gagné, c'était la mort d'une femme que j'avais tué, sans le vouloir, et la disparition de trois autres personnes. Trente secondes, quatre victimes, et des dizaines de cœurs touchés. Je tournais la tête, et vis ma camarade de révolution effondrée. Des yeux, je parcourais l'assistance et remarquais les regards choqués, les pleurs, les lamentations. Tout repartait comme avant, avec en plus de cela, un sentiment d'impuissance. Je restais quelques secondes dans la voiture. Je devais agir. Nous ne pouvions pas rester sur cet échec. Nous étions plus puissants en nombre, nous voulions vivre. Tout simplement. Je sortais donc de la voiture, attrapais le corps de la jeune femme que je venais de tuer, et la déposais délicatement sur la plage arrière de la voiture. Je montais à nouveau dans la voiture et démarrais. Je fis une marche arrière. Derrière moi, les gens s'écartaient pour me laisser passer, sans me suivre pour autant. Je me mis à rouler, afin de détruire la pelouse si bien entretenue de la doyenne, et tournais autour de l'hôtel. Je m'arrêtais quelques instants et fonçais dans la grille de l'hôtel. Le choc fut brutal, mais je m'en sortis indemne. Je me hâtais de sortir de la voiture sous les hurlements de l'assemblée, sortais Saul de la voiture et la déposais plus loin. Je me tournais vers la voiture, complètement écrasée contre la grille défoncée. La grille tomba sur la voiture, et quelques secondes plus tard, une explosion se fit entendre. Des gens hurlèrent, heureux de cet événement, et bientôt, tout le monde se mit à détruire ce qu'il trouvait. Un véritable champ de bataille. Nous nous battions pour notre vie, pour notre liberté. Et personne ne pouvait nous enlever cela. Personne. Par même l'antéchrist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue n°2 : La révolte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Murder Hotel :: La salle commune :: Rps :: Rps terminés.-
Sauter vers: