Partagez | 
 

 Intrigue n°2 : La révolte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
PNJ

avatar




PETITS PAPIERS :
64

COPYRIGHT :
Chélie


MessageSujet: Intrigue n°2 : La révolte   Sam 23 Mai - 20:15




Intrigue n°2 : La révolte
Sujet commun


Les morts disparaissent. Les morts disparaissent petit à petit. Parfois, on ne les voit plus. D'autres fois, on ne les entend plus. Et il arrive que les deux se produisent. Comme s'ils n'étaient plus là. Comme s'ils n'existaient plus. Dans cet hôtel où tout le monde meurt avant d'avoir atteint les cinquante ans, sommes-nous condamnés? Il faut se révolter, il faut faire tomber ces grilles, il faut évaporer cette magie noire qui nous retient prisonniers. J'ai pris tout ce que je trouvais. Des voitures, des chaînes, des pinces, des pancartes, des flambeaux dans les tombeaux. J'ai pris tout ce que je trouvais pour faire cette révolte.
Je regarde l'assemblée réunie devant moi. Il y a des vivants, il y a des morts qui n'ont pas encore été touchés. Et il y a des morts qui ont déjà disparu. Ils sont tous là, à crier. Ils sont en colère. Tout comme moi. Et je suis leur leader. Debout sur une voiture, je hurle : « Mary Fitzgerald, montre-toi ! Fais face à ces gens que tu condamnes à mort ! » Des hurlements appuient mon appel au diable. C'est la révolution.

______________________________________________________________

Les morts disparaissent petit à petit. Et dans le but de changer les choses, les clients de l'hôtel se réunissent dans le parc pour se révolter.
Veuillez privilégier les postes courts.

Have fun !  



Dernière édition par Alexander Abberline le Lun 14 Sep - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Lun 25 Mai - 13:03



« La Révolte »

Intrigue n°2


Damon était dans cet hôtel 89 ans, presque un siècle à errer à travers les couloirs de l'hôtel. Il haïssait la femme qui l'avait mise au monde et tué de ses propres mains. Il n'y avait que les montres qui étaient capables de tels atrocités. Elle s'était employée à détruire tout ce qu'il avait construit avec amour ; sa famille. C'est pourquoi, pour échapper à la triste réalité il avait commencé à tomber dans la drogue. Au début, rien de méchant, simplement du cannabis, puis il avait touché à des drogues durs dont le Fitzgerald était devenu dépendant. C'est donc avec joie qu'il avait décidé de participer à la révolte contre sa génitrice.

Il arriva dans le parc où des clients étaient déjà présent. Le fantôme, discrètement se glissa dans la foule, avant de s'en échapper pour se réfugier dans un coin pour observer en savourant son joint et en se laissant entraîner dans de douces rêveries... Damon se demandait si quelqu'un oserait venir le déranger. Non pas qu'il ne soit pas sociable, mais il espérait que personne de peu recommandable viendrait le trouver. Son frère faisait parti de ses clients qu'il fuyait comme la peste. C'était devenu un abruti, comme sa mère et il n'avait aucunement envie de se mesurer à lui. Hadès n'en valait pas la peine. Il avait fait preuve de cruauté depuis qu'il était mort et Damon n'avait plus rien envie d'avoir à faire avec lui.
Codage by TAC




Dernière édition par Damon Fitzgerald le Ven 29 Mai - 13:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Lun 25 Mai - 14:14






La révolte
Intrigue





Je me réveillais d’un bon en remarquant la fenêtre ouverte. Quel idiot…. Je fronçais un sourcil. Depuis quand il y avait un tel bordel dans l’hôtel. Je me levai en bâillant et m’étirant en me dirigeant vers la fenêtre.

En bas dans le jardin, une foule s’était réunie pour je ne savais quelle raison. Ça ressemblait largement plus à une prostration ou une grève que réellement une fête. Ou peut-être était-ce un nouveau genre que je ne connaissais pas encore. À ce qui se disait, on en apprenait tous les jours mêmes à 90 ans.

Je soupirais en les observant. Sérieux, qu’est-ce qu’ils avaient à gueuler comme ça en plein milieu de l’après-midi ? Ne pensaient-ils donc pas à ceux qui pourraient vouloir dormir ? Qu’importe, maintenant que j’étais réveillé autant allez-y faire un tour pour voir ce que cela donnait.

Je passais sous la douche avant de prendre mon temps à m’habiller en buvant mon café pour faire disparaitre les dernières traces de sommeil qu’il pouvait me rester. Sans grande motivation et après avoir avalé un smiley, je finis par rejoindre le groupe qui hurlait à en perdre la voix. Je ne comprenais strictement  pas leur revendication.

J’allai m’asseoir un peu plus loin. Il ne faisait aucun doute qu’à force de rester dans les parages, je finirais bien par comprendre un jour ou l’autre. Enfin j’espérais, au pire, le mec debout, celui qui dépassait tous finirait bien par s’expliquer un jour. Au pire, je pourrais toujours aller me renseigner et au passage choper quelque numéro.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mar 26 Mai - 0:32


Fitzgerald's Hotel strikes back
sujet commun




Bon, alors ça sera quoi, hein?

Il y a comme qui dirait du... grabuge. Dehors. De l'autre côté du mur. Oreille plaquée contre, il écoute, il écoute. Et "blablabla, pas content, pas content ! Blablabla" pas content du tout. Des gens se plaignent très fortement. Toute une foule on dirait. Drôle. Bruyant. Ce serait ces trucs qu'il voit parfois à la télévision? Des gens qui se rassemblent quelque part pour célébrer quelque chose... genre... un truc vraiment, vraiment terrible.

-Oh-oh-oh-oh ! Oh.

Il a son mot à dire, non? De quoi ça parle. Qu'il se rapproche, qu'il se rattrape à un inconnu. "Bonjour l'ami." Tu vas bien? Lui aussi. Bah. Attends. Avance-toi un peu s'il te plait, il ne voit pas bien... Merci, merci l'ami. Au revoir. Amen, et que dieu lui-même t'ait en pitié.

-Marrant. Lui, là-bas. Il monte la garde?

Un homme vraiment habillé comme un révolutionnaire pas croyable se tient debout sur la bagnole. Avec son attirail. Il soulève des trucs avec d'autres trucs inscrits, et crie, crie à tout va, comme si sa vie en dépendait. Des types perdus le suivent comme on suit un chef, un vrai. Vraiment, pas croyable. Jim épouserait presque cette scène de colère qui gronde sa liberté. Une beauté.





FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 27 Mai - 23:46

la révolte
everyone
Tu regardes Silas dormir dans son lit. Tu fais souvent ça la nuit. Toi, t’es morte, donc tu dors pas. Mais tu le regardes dormir, de temps à autre, pour ne pas dire facilement toutes les nuits. Il est tellement beau. Mortellement beau. Dans le sens premier du terme. Tu souffles une dernière fois et ferme la porte de sa chambre avant de retourner dans la tienne. Vous partagez les mêmes appartements, vous vivez ensemble, et pourtant c’est chacun pour soi, et surtout le moins de contact possible. Tu préfères quand tu te souviens de rien. Bah oui, quand t’es amnésique, il s’occupe de toi, et il te touche. Pas énormément, mais au moins il t’autorise quelques contacts physique. Et ça te rend dingue de voir que lorsque vous êtes tous les deux vraiment sain d’esprits, il t’évite comme si t’avais la peste. Tu te rallonges sur ton lit et tu fermes les yeux. Les morts ne rêvent pas, tu n’as pas rêvé une seule fois depuis que t’es arrivée ici. Alors tu fais avec ce que t’as. Avec ton passé. Tu repenses à ta rencontre avec Hecate. A ta rencontre avec Ulysse. Tu repenses aux conversations que vous avez eues tous les deux. T’essayes de toutes les repassées une par une dans ta tête. Puis t’arrives au jour où tu rencontres Silas. Puis tu te souviens, toutes les nuits, de ce sentiment d’insécurité que t’as ressenti avant d’entrer dans cette maison. Et t’essayes d’imaginer ce qu’aurait été ton futur, ton passé sans Silas. Mais tu bloques. Parce que t’arrives pas à l’imaginer. Ça peut sonner cucu, mais t’imagines pas ta vie sans Silas. Même si en ce moment, votre vie amoureuse se résume à des disputes continuelles. Plus vite que tu ne le penses, le soleil se lève, et tu ouvres les yeux. Silas ne va pas tarder à se lever, et tu préfères ne pas être à l’intérieur de la chambre quand il se réveillera. Tu erres dans les couloirs jusqu’au milieu de l’après-midi, et jusqu’à ce moment-là, t’as réussi à éviter Silas. Et t’en est presque fière. Deux mains cachent tes yeux et tu souris. « Ulysse, je sais que c’est toi. » Il te sourit et te montre l’extérieur. « Tu devrais venir voir ça. » Tu hausses les sourcils et le suit dehors. Quoiqu’il se passe, ça te permettra d’oublier Silas deux minutes. Tu mets un pied dans la cour et tu regardes le spectacle devant toi. Tu restes à l’arrière, mais tu sembles comprendre quelques trucs de ce que dit le type debout. Pourtant, très vite tu sens une présence derrière toi, et tu te retournes. Tu fais semblant de pas le voir, et tu avances vers l’endroit de la scène. « Quelqu’un m’explique ce qui se passe ? C’est quoi cette histoire de morts qui disparaissent ? »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Jeu 28 Mai - 19:03

INTRIGUE N°2 : LA REVOLTE

> Sujet commun Δ ✻✻✻ Sa main caresse ma joue. Elle est là, face à moi. Elle se penche vers moi et m'embrasse. Avec amour, avec passion. Je souris. Je suis bien, je suis bien près d'elle. Mon cœur bat à la chamade, je ne peux m'éloigner d'elle. C'est si bon de la retrouver. La retrouver? Pourquoi donc. Je romps le baiser, je la regarde. Du sang coule de ses yeux. Je cris, j'ai peur. Je ne sais plus quoi faire. Tout semble s'effondrer autour de moi. Calliope s'effondre, et mes cris ne permettent pas de la ramener. J'ouvre les yeux. Je suis dans ma chambre, en sueur. La porte de l'entrée vient de claquer. C'est Calliope, elle vient de sortir. Je me lève, me dirige vers la salle de bain et passe de l'eau sur mon visage et dans mes cheveux pour me rafraîchir. J'halète, je respire mal. Un mauvais rêve, comme toujours.
C'est alors que des cris m'interpellent. Je me retourne et me dirige vers la fenêtre. Dehors sont regroupés de nombreux clients de l'hôtel, tenant des pancartes et hurlant des phrases incompréhensibles de là où je suis. Je m'habille donc et me décide à rejoindre l'assemblée. Je veux savoir ce qui s'y passe. Arrivé en bas, je remarque Calliope devant moi, accompagnée d'Ulysse. Pour changer. Je détourne le regard et tente de comprendre ce qui se passe. Je sens la tête me tourner, je sens mon cœur s'accélérer, je sens que je m'effondre, que je pars. Je ne peux pas perdre Calliope. Je ne peux pas. En titubant, je m'approche d'elle, me met en face d'elle et touche son visage, paniqué. J'ai peur, mon dieu j'ai peur qu'elle disparaisse. Je recule. Je vois flou, mes oreilles sifflent, mon cœur lâche. Je m'effondre au sol. A bout de force. J'ai peur. Mon dieu, j'ai peur.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Ven 29 Mai - 13:29



« La Révolte »

Intrigue n°2


Les morts disparaissaient petit à petit. Voilà de quoi lui faire peur pour sa peau. Il n'avait pas envie de quitter cet hôtel, pas encore, pas tant que sa femme et son fils était encore là.

Dans la foule il passait pour un parfait inconnu, un client comme les autres. Voilà ce qui lui plaisait, il n'avait pas envie d'être étiqueté en tant que fils de l'Antéchrist. Sa vie ne se résumait pas à cela.

Un inconnu s'approcha de lui. Un homme d'une vingtaine d'années se tenait à côté de lui et venait de lui adresser la parole en désignant le porte-parole de l'assemblée qui se tenait devant la foule et criait des paroles digne d'un révolutionnaire. Cette ambiance ravissait Damon, elle apportait un vent de changement. Il en verrait sa mère ravit... Elle piquerait une bonne crise de colère, tuerait quelques personnes et tout rentrerait dans l'ordre. C'était comme ça que ça se passait avec Mary.

« Je ne sais pas qui s'est, mais il n'a peur de rien. »

Damon n'avait plus rien à perdre, sa génitrice avait déjà tué tout ses proches. Mais à la place du jeune homme qui se tenait debout devant l'assemblée il se ferait tout petit. Peut-être était-il déjà mort et tout comme le Fitzgerald n'avait plus rien à perdre. Cependant, le contraire était également possible.

Codage by TAC


Dernière édition par Damon Fitzgerald le Mar 2 Juin - 20:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mar 2 Juin - 14:01

Intrigue n°2 : La révolte.



Se révolter ou s'adapter, il n'y a guère d'autre choix dans la vie. Δ

Il était aux alentours de quinze heures, Lily-Snow venait de finir sa journée en tant que réceptionniste. Comme souvent, elle n’avait eu personne à accueillir. Il y avait peu de personnes qui avaient envie de séjourner dans cet hôtel. Honnêtement, tant mieux pour eux, ça leur éviter la vie éternelle. Au début, la demoiselle Blackbird avait apprécié de ne pas être réellement porte de pouvoir continuer en quelques sortes à vivre. Mais l’enfermement et l’ennui commençaient sérieusement à avoir raison d’elle.

La jeune femme était assise au bar, une bière à la main, lorsqu’elle entendait un boucan pas possible à l’extérieur. Elle se levait du comptoir où elle se trouvait pour aller voir ce qui se passait. Elle écoutait la personne debout sur la voiture. Quoi les morts disparaissent ? Oui, Lily-Snow en avait souvent marre, mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait envie de disparaitre. La seule chose qu’elle souhaitait été de changer d’air. Pourquoi n’avait-elle pas entendu parler de cela ? Qui avait déjà disparu ? Pourquoi ? La jeune femme avait des tonnes de questions qui lui venaient en tête. Elle était prête à prendre position et à se mettre du côté du fameux révolutionnaire qu’elle ne connaissait pas. Il était contre Mary Fitzgerald et ça suffisait amplement à Lily-Snow. La brunette ne supportait plus de cette vieille peau qui s’autorisait à jouer avec nos vies et nos existences. Elle n’acceptait pas d’être traitée comme une simple poupée, une pauvre marionnette sans importance.

Lily-Snow s’adossait contre un mur en restant attentive au discours qui se déroulait face à elle, tout en buvant sa bière. Si jamais, on avait besoin d’elle, si elle pouvait faire quelques choses, elle serait à l’appel sans la moindre hésitation. Il était grand temps que les choses changent dans cet hôtel. Après un quart de siècle dans cet endroit, Lily-Snow voulait faire partie de la révolution de ce lieu. De plus, elle n’avait plus rien à perdre, mais tout à gagner puis ça la sortirait de l’ennui qui risquerait de lui être fatal, si seulement s’était possible.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mar 2 Juin - 16:57


Groupe
Intrigue 2




J’avais écouté le discours de l’homme. Aucun doute que l’ambiance de l’hôtel ne lui plaisait pas.  Pour ma part, pour le moment, je n’avais encore rien à dire dessus. Après tout, je passais mon temps à m’amuser et à vivre enfin ma vie comme je le désirais sans craindre une nouvelle fois la mort. Chose qui serait tout de même assez comique au vu de ma situation actuelle. Après tout, j’étais déjà mort plus d’une fois et cela n’avait jamais rien changé à ma vie présente.

Le point négatif ne restait encore ces fameuses disparitions de personne. Certes, j’aimais m’amusée, m’éclater autant que possible. De là à y laisser la peau à une psychopathe, c’était une tout autre histoire. Étais-je réellement prêt à tout risquer ? N’avais-je réellement plus rien à perdre dans ce bas monde, même en étant coincé dans cet hôtel ?  Cela demandait réflexion.

C’était probablement pour cette raison que je n’avais pas bougé de ma place. Restant bien sagement dans la foule pour observer leur réaction. Les écouter, je n’étais pas du genre suiveur, mais je devais bien avouer qu’aujourd’hui. J’étais quelque peu perdue. Je n’étais probablement pas mort depuis assez longtemps comme certain pour m’être déjà lassé de ma vie. Je ne connaissais probablement pas non plus assez les habitudes d’ici pour me faire un avis tranché sur la question. Mais cela restait probablement un problème auquel j’allais devoir réfléchir.

Foutue journée, dire qu’à cette heure-ci, je devrais encore probablement dormir et ne pas penser à toute cette merde. D’un certain côté, cela m’obligeait à repenser à ce qu’était devenue ma vie depuis mon arrivée. Ce n’était pas forcement négatif, mais je savais très bien que ce genre de réflexion n’était franchement pas mon genre.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mar 2 Juin - 18:34


Fitzgerald's Hotel strikes back
sujet commun




Et la première pensée qui me traversa l'esprit, mes frères, c'était que oui, je voulais faire de lui mon ami. Ou quelque chose comme ça. Parce que ce que je voyais était tout simplement magnifique, sublime. Un petit chef-d’œuvre comme on en fait plus. Comme il n'y en a jamais eu. Quelque chose d'illégitime, interdit, acclamé. Une petite bombe attendue à qui on a fichu le feu à la mèche.
Il était debout sur son piédestal comme le messager pour transmettre sa parole. Un halo de lumière. Ici, à cet endroit, et là. Je n'avais qu'une envie, et c'était celle de le suivre pour porter l’étendard à ses côtés.

J'ai une confession à vous faire. C'est vrai. Vrai de vrai. C'est cette révélation qui vous dit que j'étais bercé par des mots que je n'écoutais pas. Je l'entendais, oh oui je l'entendais. Mais je n'écoutais pas. La voix et la colère me suffisaient. Et pour quelle raison veut-il la liberté?
Oh, oh, oh.
Nous le sommes tous à notre façon, mes frères.





FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mar 9 Juin - 20:19

la révolte
everyone
Personne ne semble te répondre. Ta question n’est pas pertinente peut-être ? N’as-tu pas le droit de savoir pourquoi les morts disparaissent ? Si tu risques d’être infecté ou non ? T’as pas le droit de savoir si ta mort est en danger ? Si tu vas un jour revoir Silas ? La dernière question est vite répondue cela dit. Silas arrive devant toi, il a pas l’air bien. Il a pas l’air bien du tout, et ça t’inquiète. Bien sûr, tu lui en veux toujours pour la dernière fois, mais le fait qu’il aille mal te fait toujours quelque chose. De négatif. Lorsqu’il s’évanouit devant toi, tu ne peux t’empêcher de pousser un petit cri. Et toi qui croyais que c’était les morts qui avaient des problèmes en ce moment, et pas les vivants. T’es pas assez réactif et t’as l’impression qu’il va s’étaler par terre, mais les bras puissants d’Ulysse le rattrapent avant. Tu ne peux t’empêcher, malgré le sombre de la situation de regarder avec étonnement ton meilleur ami qui hausse juste les épaules en réponse. Il pose le corps immobile de Silas par terre doucement et te prend la main, t’entrainant à l’autre bout de la cour, le plus loin possible de ton mari. Tu passes à côté de pas mal de personne. Et t’as envie qu’au moins l’un d’eux puisse te dire ce qu’il se passe. Mais ils ne semblent pas faire attention, ni à Ulysse ni à toi. Hecate vous fait de grands signes et vous la rejoignez. « Tu sais ce qu’il se passe ? » Elle regarde un garçon aux cheveux mi-longs présent aussi. Il vous regarde et semble connaître mieux la situation que vous. « D’après ce que j’ai compris, il y a certains morts qui disparaitraient en ce moment. » Tu fronces les sourcils. C’est pas une bonne nouvelle. « Hecate ? » Tu te retournes vers Ulysse qui essaye comme un dégénéré de prendre la main d’Hecate sans succès. « Comme ça par exemple. » Le garçon aux cheveux mi-longs semble chercher quelqu’un du regard. « Je dois y aller. » Il s’en va rejoindre une fille blonde qui part en le voyant arriver. Tu regardes autour de toi et voit qu’en effet, il y a moins de monde que d’habitude. Qu’est-ce qu’il se passe bon sang !
electric bird.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mar 9 Juin - 22:02



« La Révolte »

Intrigue n°2


Alors que Damon observait tranquillement la scène de la révolution il sentit une sensation bizarre parcourir son corps. Un inconnu lui fonça dedans mais ne sembla pas le voir puisqu'il ne prêta aucune attention à lui. Il ne s'excusa même pas. Le mort furieux hurla :

« Tu aurais pu t'excuser. »

Cependant, sa tentative fut veine puisqu'il ne sembla pas l'entendre non plus. Il avait comme l'impression que quelque chose clochait. Et si cette histoire que les fantômes disparaissaient expliquait ce qui lui arrivait ? Et si c'était le cas et que le mauvais sort l'avait frappé ? Tout ceci était encore la faute de sa mère. Elle aimait bien jouer des vilains tours aux clients de son hôtel. Décidément, sa méchanceté pouvait aller loin, elle n'avait pas de cœur. Il espérait que ceci ne durerait pas trop longtemps... Si il la croisait, Damon lui toucherait quelques mots pour lui faire pas de son indignation face à son comportement.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice

avatar






PETITS PAPIERS :
454

CÉLÉBRITÉ :
Kristen Stewart

COPYRIGHT :
fassylover + tumblr


MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 10 Juin - 15:04

INTRIGUE N°2 : LA REVOLTE
SUJET COMMUN

>Fuck it. Fuck everything, every one. Death. Death is coming. Death is everywhere. I'm dead. I don't want to die. Δ ✻✻✻ Avais-je bien entendu ? Les morts disparaissaient ? Je regardais mes mains. Il était vrai que depuis quelques temps, j'avais remarqué des changements. J'avais le sentiment d'être parfois invisible, ou parfois incompréhensibles. Mais cela n'avait duré que quelques minutes, avec une forte envie de vomir. Les morts ne vomissaient pas. Mais je m'étais convaincue que cela était dû à ma fête clandestine, où Mary Fitzgerald m'avait arraché le cœur, le cœur qui par la suite, avait repoussé comme repousse la queue d'un Lézard. Et je savais, que quelque part dans cet hôtel, elle avait exposé cette partie de moi dans un bocal. Pour une fois, je croyais en ces sorts vodoo, et j'étais persuadée qu'elle s'amusait à titiller mon cœur, à jouer avec, ce qui me provoquait la nausée. Et je pensais, que quelque part, les clients s'étaient mis à me craindre. Parce que je m'étais opposé à elle, et que désormais, toutes les personnes faisant parti de mon cercle d'amis se retrouvaient en danger. Et j'avais peur pour Primrose. J'avais peur qu'elle soit victime des foudres et des mauvaises humeurs de la Doyenne. Alors je passais le plus clair de mon temps à la surveiller, à faire en sorte qu'elle soit toujours en sécurité, et que quelqu'un, puisse, à chaque instant, me prévenir si ma meilleure amie avait un soucis.
Mais aujourd'hui, j'avais mit cette haute surveillance en pause. Aujour'hui, c'était la révolte. Aujourd'hui, je n'étais plus celle que tout le monde suivait, mais celle qui suivait. J'avais fabriqué des pancartes, j'avais enfilé mes fringues déchirées, mes cheveux en bordel. J'étais prête à me battre. J'étais prête à mettre à feu cet hôtel. A faire cramer l'oeuvre des Fitzgerald, et tous ceux qui s'opposeraient à notre liberté. Qu'importe Aloysius, qu'importe son nom et les sentiments que j'avais pour lui, il était hors de question que je laisse sa mère-grand détruire encore plus de vies. Que je disparaisse, soit, mais qu'elle ne condamne pas les vivants à la simple mort après les avoir gardé captif des jours, des mois, des années. Ils avaient réussi, par je ne sais quel moyen, à rester en vie. Ils ne devaient pas partir ainsi, tout perdre ainsi. Alors je m'étais rendue au parking, étais montée dans ma voiture – restée là depuis dix sept ans – et l'avais fais roulé jusqu'à Alexander, en détruisant au passage, tous les jolis petits parterres de fleurs de Mamie Pourrie. Je ma garais et regardais avec fierté les traces de pneus qui avaient détruits le gazon, et me tournais vers Alexander . Il était monté sur le toit, avec mon accord. Et je m'étais postée à côté de lui, comme un bras droit, un fidèle guerrier prêt à attaquer sous ses ordres. Et je hurlais, je levais les bras. J'étais prête. C'était la révolte. Mais la pancarte me glissa des mains et je ne parvins pas à la récupérer. Mes mains passaient au travers sans pouvoir l'attraper. Je poussais un cri d'horreur. Je n'avais plus de consistance. Je passais mes mains sur mon torse, sur mes bras, sur mon visage. Et à chaque fois, je rencontrais le vide.
Alors oui.
Oui. C'était la révolte.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

Prism Z. Welinski
○ Pauvres mortels éternels. Ennemis et pourtant amants, rien n'aurait été en pouvoir de nous rapprocher si nous ne nous étions pas connus dans cet hôtel. (+) Christoph
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 10 Juin - 15:10

INTRIGUE N°2 : LA REVOLTE

> Sujet commun Δ ✻✻✻ Je m'étais évanoui, comme une vulgaire femmelette. J'avais flanché sous la peur de perdre ma raison de vivre, ou du moins, ma raison d'exister. Car désormais, il n'était plus question de « vie » mais d' « existence ». Je me réveillais donc assez rapidement, et me rendis comte que j'étais seul, à l'écart de l'agitation. Je me réveillais et regardais au loin. Calliope était avec Ulysse, Hécate et un grand chevelu. Je fronçais les sourcils. Qui était-il celui-là ? Je me relevais et soupirais. Elle ne voulait pas me voir, soit. Qu'elle reste avec ses amis. Je me frayais donc un chemin parmi les gens et allais écouter le discours du révolté. Il avait raison, il fallait garder l'espoir, il fallait se battre. Et je me mis à me joindre aux cris. Je fus pris d'une violente envie de tout foutre en l'air, et c'est avec un sourire que j'apercevais mon amie Prism, debout sur la voiture, aux côtés du révolté. Elle était là, l'air déterminé et enragé, et je compris alors, qu'avec des gens comme elle, nous avions une chance de nous en sortir un jour. Je fonçais alors dans une masse invisible. Je continuais de me frayer un chemin vers la voiture, et m'arrêtais net. Quel était cette masse ? Je me tournais et regardais avec attention. Il y avait quelqu'un. Je tendais l'oreille, à la recherche de ralements, mais rien ne vint à l'oreille. Je me rapprochais alors doucement et regardais avec méfiance le vide. « Y'a quelqu'un c'est ça ? ». J'attendais un signe. Qu'on me touche les cheveux, qu'on me secoue, qu'on fasse quelque chose pour me montrer qu'il y avait bel et bien quelqu'un. Mais je n'avais pas besoin de preuve, j'en étais sûr. Les morts commençaient déjà à disparaître. Je levais les yeux, paniqué, et regardais en direction de ma femme. Je me rendis compte avec horreur que quelqu'un se trouvait au travers d'Hécate, et que cette dernière ne s'en était même pas rendu compte. Je me tournais vers la voiture. Prism avait lâché sa pancarte. Et ne parvenait plus à la tenir. Elle était... Elle était comme transparente. Elle passait ses mains dans son corps. Elle n'avait plus de consistance. Mais dans quel monde vivions-nous désormais ?

Spoiler:
 

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 10 Juin - 17:08



« La Révolte »

Intrigue n°2


Alors que Damon croyait que l'inconnu qui l'avait bousculé ne l'avait pas vu, celui-ci revint vers lui. Il observa le vide que laissait mon corps. Il avait comprit qu'il y avait quelqu'un, mais que cette personne n'était pas visible. Pas bête, vraiment. En l'espace de quelques secondes d'observation il avait compris. Le jeune homme lui adressa la parole et affirma qu'il y avait quelqu'un de caché derrière ce vide. Le Fitzgerald eut envie de répliquer mais il se rappela qu'il ne pouvait pas. C'est pourquoi, au lieu de cela il s'approcha de la personne et lui souffla sur le visage. Voilà qui devrait lui suffire comme réponse. Damon pensa à tout les clients qu'il pourrait effrayer de par son invisibilité et son silence. Il allait surement s'amuser. Voilà qu'il trouvait de bons côtés à son symptôme. On ne pouvait reprocher à l'hôtel de manquer de distraction. Le garçon orienta son regard vers une autre personne, le fils de l'Antéchrist le suivit de ses beaux yeux perçants et remarqua qu'une jeune femme qu'il avait aperçu quelques instants auparavant avait elle aussi disparue. D'ailleurs, il la connaissait bien puisque que c'était la dealeuse de drogue et que c'était une très bonne amie de son fils.

Le mort avait une idée bien précise dans sa tête et avait envie de la mener à bout. Il se dirigea vers l'estrade où se tenait le révolutionnaire qui avait prit la parole. Il trouva un morceau de verre sur le sol et se trancha une veine du poignet avec. Puis avec le sang qui coulait à flot il se mit à écrire sur le corps de l'homme. Ce n'était pas la méthode la plus approprié pour faire passer son message puisque la personne risquait de prendre peur, tout comme le public, mais il avait envie de s'amuser.

MARY MONTRES-TOI.

Voilà les trois mots que Damon avait écrit avec son propre sang. Le spectacle était sanglant, mais plutôt amusant à voir. La foule n'allait pas tarder à réagir et il allait pouvoir profiter du spectacle. Il descendit de son perchoir et s'assit sur un parapet en face de son public. Un sourire mesquin se forma sur ses lèvres.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 10 Juin - 17:11


Fitzgerald's Hotel strikes back
sujet commun




Il a cru, durant l'espace d'une petite seconde, que...

-Tu sais ce qu’il se passe ?

Une devotchka aux cheveux longs d'un blond genre crin de cheval avait lancé un regard qui avait fait ligne droite jusqu'à lui. Et cependant, un malheureux détail le fit douter de la réelle direction de ces deux petits iris bleus qu'elle avait. Par exemple... On regarde vers vous, mais ce n'est pas vous qu'on regarde. C'est exactement ça, Ô frères.

-Il n'y a plus rien du tout, ma sœur. Tout fout le camps.

Et un terrible torticolis de bide lui essora ses entrailles, comme si ceux-ci étaient arrachés de là, tirés très très fort. Comme pour vous inciter à disparaître. Dis-par-aître.

-Petite, petite, petite. Entends-tu? Tu n'entends pas ce que je dis.





FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar






PETITS PAPIERS :
412

CÉLÉBRITÉ :
Jessica Lange

COPYRIGHT :
Chélie + tumblr


MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Jeu 11 Juin - 23:15


J'ai tout vu. Dans les moindres détails. De l'apparition de cet Alexander comme d'un virus sur mon hôtel, jusqu'à cette masse grouillante formant la foule qui lève le poing vers l'espoir, sans doute, la fureur aux lèvres et la revanche dans les yeux. Et c'est bien vers moi qu'ils dirigent toutes ces choses. Si naïfs et insouciants. Ils ont oublié où ils se trouvaient et qui j'étais. Je suis sortie de ma tanière, de ma création. Le crescendo de colère s'élève et traduit, il faut le croire, ce que cachait le silence toutes ces décennies durant. J'ai tourné le regard pour découvrir la belle inscription laissée par mon fils et son hémoglobine, déposée sur le corps céleste de leur Messager. Il m'appelle, il cherche une réponse. Je suis là, qu'il ne s'en fasse pas pour sa vieille mère. Je suis là, mon fils. Et je ne suis pas satisfaite du tout. Mes oreilles n'apprécient pas cet air d'animosité flottant. Tous en train de hurler et cracher comme des chiens sauvages en cage. Je progresse encore un peu plus vers le responsable de cette mascarade. Il lève ses pancartes la gueule grande ouverte et le regard désireux d'une réponse, ou de quoi que ce soit d'autre. Je n'aurai pas la moindre attention à lui accorder. Une force mauvaise et sombre qui m'appartient renverse l'une de ces voitures sur eux. Le coup de pied dans la fourmilière, et les ouvrières s'éparpillent, abandonnant la raison dans un flot de panique. Des blessures se dévoilent. Je veux voir mon inconscient de fils se débarrasser de ce détestable sourire. Rompre la chaîne de leur cœur. « Cessez votre petit chambard, vous êtes ridicules. » J'entends encore ce maudit Messager crier à la révolte. « Vous, taisez-vous. Ou je vous assure que plus jamais de votre misérable vie vous ne penserez à déranger l'ordre dans ma propriété. » Un autre regard noir jeté vers cet amas de colère qui se transforme en peur sous le résonnement de mes talons qui, pour eux, sonnera bientôt le glas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-murder-hotel.forumactif.org
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Ven 12 Juin - 18:16

Intrigue n°2 : La révolte.



Se révolter ou s'adapter, il n'y a guère d'autre choix dans la vie. Δ

Lily-Snow était dans son coin silencieux adossé à un mur. Elle se faisait toute discrète. La jeune femme écoutait tranquillement ce que clamé la personne debout sur la voiture. Ainsi que les revendications que faisaient les quelques personnes qui intervenaient. La brunette buvait de sa bière tout en s’inquiétant de ce qui pouvait lui arrivé dans un futur plus ou moins proche. Elle ne voulait pas disparaître. Elle ne savait même pas ce qui lui arriverait après disparu. Serait-elle toujours coincée dans cet hôtel à errer sans pourvoir interagir avec quiconque ? Ou bien est-ce qu’elle disparaîtrait vraiment dans le néant ? Lily-Snow avait tant de questions auxquelles, elle ne trouvait pas de réponse. Elle doutait sur le fait que quelqu’un dans ses lieux puisse assouvir sa curiosité. La demoiselle Blackbird avait le sentiment que seule Mary Fitzgerald avait les réponses à ses interrogations. Il était bien clair qu’elle ne pouvait pas compter sur cette vieille dame pour ne plus être dans l’ignorance.

Alors qu’elle se disait qu’elle y penserait quand le moment serait venu, la bouteille qu’elle tenait fermement dans sa main glissait. La bouteille de bière en verre s’explosait contre le sol. Apparemment, le moment était venu plus tôt que prévue sans qu’elle le voie venir. C’était un peu angoissant comme situation. Cela faisait un long moment que Lily-Snow n’avait pas connu ce sentiment. C’était très étrange et bizarre de renouer avec celui-ci.

Voilà que Mary Fitzgerald fit son apparition. La demoiselle Blackbird lui lançait un regard noir et menaçant comme la plupart des clients de l’hôtel, elle supposait. Elle s’en prenait verbalement à l’inconnu toujours perché sur la voiture. Lily-Snow était curieuse de voir comme, il allait réagir.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Sam 27 Juin - 18:22



« La Révolte »

Intrigue n°2


Damon eut raison d'écrire ces mots sanglants. Sa mère ne tarda pas à arriver. Elle lui adressa la parole contre toute attente et lui demanda de cesser ce qu'il faisait. Et d'ailleurs à peine venait-elle de s'exprimer que le voilà qui ré apparaissait. Décidément elle avait décidé de jouer des tours aux fantômes et en particulier contre lui. Il soupira et regarda sa génitrice en ne se débarrassant pas de son sourire contre toute épreuve. Il savait que cela allait l'agacer, mais après tout c'était le but recherché. Il prit la parole devant toute l'assemblée à son tour :

« Je n'ai pas peur de ma mère qui est là. Elle mérite de souffrir pour ce qu'elle a fait. Mais je suis bien trop clément pour lui faire quoi que ce soit. En revanche, peut-être n'est-ce pas votre cas. Alors que voulez-vous faire ? »

Il cria pour se faire attendre. Le Fitzgerald avait décidé de prendre le relais de porte-parole qui avait organisé cette manifestation pour toucher sa mère et lui faire comprendre qu'elle l’agaçait au plus haut point et que ses jeux n'étaient pas drôles pour tout le monde. Une fois qu'il eut finit de prononcer ces mots il s'approcha de Mary en lui murmurant :

« Ne pensez pas que vous allez vous en tirer si facilement. »

Aujourd'hui en suivant le mouvement de foule et la colère des clients de l’hôtel il avait décidé de se révolter contre sa mère. Chose, qui était très rare puisque ce n'était pas dans ses habitudes de se défendre de quoi que ce soit. Mais il était influençable, et les révolutionnaires l'avaient influencé, du moins pour l'instant. Peut-être que demain il sera de nouveau en train de boire et de se droguer en ne voulant rien changer à la situation...
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 1 Juil - 18:23

INTRIGUE N°2 : LA REVOLTE

> Sujet commun Δ ✻✻✻ Tout était allé si vite. Je ne comprenais plus rien. J'avais appris la nouvelle, vu Hécate disparaître, et avais foncé dans une personne invisible. Une personne qui, pour me montrer sa présence, m'avait soufflé au visage. Tout était si irréel, incompréhensible. Et mon cerveau ne pouvait pas, ou plutôt ne voulait pas comprendre ce qui se passait réellement. Je regardais autour de moi, à la recherche de quelqu'un, de quelqu'un que je connaissais et qui pouvait m'aider. Et mes yeux tombèrent sur Prism. Elle aussi disparaissait. Tous ceux que j'aimais, tous ceux à qui je tenais disparaissaient. Ca n'allait pas. Plus rien n'allait. Et puis tout se passa vite, de nouveau. Quelqu'un écrivit sur le corps du révolté "Mary montre-toi". Avec du sang. DU SANG! Mais celui de qui? Je regardais autour de moi, à la recherche de quelqu'un de blessé. Mais il n'y avait personne. Absolument personne. Je soupirais. Et puis elle arriva. Le monstre. La pourriture, la sorcière ou je ne sais trop quoi. Et une voiture qui se retourne et s'écrase sur nous. Je l'évite de justesse et lance un regard vers Calliope. Elle est déjà morte, pourquoi s'inquiéter? Et puis je vis réapparaître Damon Fitzgerald qui se leva contre sa mère. Je souriais et décidais de m'approcher. Il y avait des hommes bons dans cette famille, dans cet hôtel. Il voulait la liberté. Il n'était pas comme elle, comme sa mère. Je souriais. Et puis je décidais de m'exprimer, de parler. Moi aussi j'avais mon mot à dire là dedans : « Il ne peut rien lui faire. En revanche, si on meurt tous, avec qui jouera-t-elle lorsqu'on aura tous disparus? » J'eus un sourire mauvais et jetais un regard à la vieille femme blonde. Elle se sentait puissante face à nous, tout simplement parce qu'elle avait ses pouvoirs que nous, nous ne possédions pas. Mais nous étions plus forts, car nous étions plus qu'elle, plus nombreux, plus énervés, plus révoltés.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar




PETITS PAPIERS :
64

COPYRIGHT :
Chélie


MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 1 Juil - 20:06




Intrigue n°2 : La révolte
Sujet commun


De plus en plus de monde nous rejoignait. Mais surtout, des gens disparaissaient, à droite, à gauche, même devant nous. Rapidement, je vis Prism arriver. Elle était connue pour tenir tête à tous ceux qui la faisait chier. Et je la vis disparaître. Je hurlais à nouveau : « Trouvez vous cela normal que l'on décide de notre destin? » A nouveau des cris, des contestations. Je souris. J'apprécie cela. Et puis tout d'un coup, je sens des mains parcourir mon torse. Mais je ne vois rien. Du sang se dépose petit à petit sur ma peau, formant un message. "Mary Montre toi!". Oui montre toi. Je regarde autour de nous. Il me semble que les gens disparaissent de plus en plus. Je n'aime pas ça. Mary Fitzgerald entre, fais valser une voiture et s'adresse à son fils qui vient de réapparaître, mais aussi à moi. Je la regarde, d'un air de défi. « Et? Qu'allez vous faire? Me tuer? Je n'ai pas peur de vous. » Et je lève les bras, pour que les clients se révoltent aussi. Ils poussent un cri en cœur. Et je souris. Je descends de la voiture et traverse le peuple de révoltés. Je lève les bras, et je cours. Je monte dans la voiture, laisse Prism se pousse et je démarre. Je ne sais pas ce qui va arriver, je ne sais pas si cette femme peut crever un jour, ou juste avoir mal. Alors j'appuie sur l'accélérateur. Mais quelques secondes s'écoulent et j'entends un hurlement. Un hurlement de femme. Tout s'est passé trop vite. J'ai échoué. Je suis un monstre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice

avatar






PETITS PAPIERS :
454

CÉLÉBRITÉ :
Kristen Stewart

COPYRIGHT :
fassylover + tumblr


MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 1 Juil - 20:25

INTRIGUE N°2 : LA REVOLTE
SUJET COMMUN

>Fuck it. Fuck everything, every one. Death. Death is coming. Death is everywhere. I'm dead. I don't want to die. Δ ✻✻✻ Je regardais le message écrit par Damon sur le corps d'Alexander. Je souriais et levais la tête vers le ciel. J'étais heureuse de voir un Fitzgerald dans notre camp. J'écoutais les altercations entre Mamie Pourrie et mes amis et me poussais de la voiture pour laisser Alexander démarrer. Je ressentis alors une forte nausée et attrapais ma tête entre mes mains. Je vis les gens me regarder et je me rendis alors compte que j'étais normale. Je souriais. Et regardais Alexander démarrer la voiture. Je l'encourageais. Il devait rouler sur cette vieille peau et la défigurer. Déchirer sa jupe, foutre le bordel dans ses cheveux, enlever son maquillage qui cachait son visage de Voldemort (oui, Harry Potter est déjà passé au cinéma de l'hôtel, nous ne sommes pas complètement incultes), et péter ses talons. Mais ce que je vis me fis m'effondrer au sol. Je pris la tête entre les mains et me mis à pleurer. Je ne pleurais jamais. D'ailleurs, je ne savais pas que je pouvais pleurer. Je me jetais derrière la voiture et poussais les gens. C'était tout simplement incompréhensible.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

Prism Z. Welinski
○ Pauvres mortels éternels. Ennemis et pourtant amants, rien n'aurait été en pouvoir de nous rapprocher si nous ne nous étions pas connus dans cet hôtel. (+) Christoph
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar






PETITS PAPIERS :
412

CÉLÉBRITÉ :
Jessica Lange

COPYRIGHT :
Chélie + tumblr


MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Mer 1 Juil - 22:14


Le jeune révolté Alexander Abberline me provoquait. Soulevait les masses. Et puis un jeune homme aux cheveux longs parla. Lui aussi souhaitait s'opposer à moi? Ils ne savaient pas ce dont j'étais capable. Ils pensaient tout savoir sur mes capacités, sur mes pouvoirs. Ils avaient tort : je gagnais toujours. Alexander monta dans la voiture, et la fit démarrer. Je restai là, à attendre qu'il finisse de piquer sa crise, et je remarquai alors qu'il roulait vers moi. J'eus un sourire et posais mes yeux sur une grande blonde qui se trouvait là. Elle regardait la scène se passer, sans pour autant y participer. Cette femme, c'était Saul Phoenix. Une vulgaire célébrité de télé-réalité qui souhaitait se détacher de son image en se faisant passer pour une femme comme une autre. Je dirigeais mon doigt sur la bimbo et donnais un coup de la main. Avant même qu'elle s'en rende compte, elle avait prit ma place, et était passée sous les roues de la voiture en poussant un cri. L'assemblée se tut. Alexander stoppa la voiture, et la jeune rebelle à qui j'avais arraché le cœur quelques mois plus tôt s'effondra au sol. Encore une fois, j'avais gagné. Mais je n'avais pas fini. Deux personnes se précipitèrent sur le corps. Théo Wilkes et Ange Roseraie. Les deux colocataires de Saul. Saul se tapait sur Théo dont était aussi amoureuse Ange. Et régulièrement, j'entendais des cris provenir de la suite juste à côté de la mienne : Les deux filles se foutaient sur la gueule comme ce n'était pas permis. Ils pleuraient sur le corps de leur bimbo morte, et cette dernière ne réapparaissait pas. C'était voulu. Puis, je m'avançais vers eux, les touchais, tour à tour et ils disparurent. Comme s'ils étaient morts. Plus de sanglots. Juste un cadavre sur le sol, et une assemblée effrayée. Mais une petite voix me fit faire volte face. La poupée colorée stupide était accourue vers Prism. Elle secouait sa meilleure amie avec puissance, alors que celle-ci ne bougeait plus. Puis Primrose Harendel leva la tête vers moi et s'élança sur moi dans un cri. A mon contact. Elle disparut, et là, ce fut un sanglot. Un cri plus qu'un sanglot. Les deux. Prism souffrait, et c'était la première fois que je la voyais ainsi. J'eus un sourire. J'avais enlevé tant d'espoir. Tant d'espoir d'un coup. Plus personne ne bougeait. Plus personne et les mains derrière le dos, je me mis à déambuler parmi les révoltés. « Quelqu'un d'autre à quelque chose à dire? » Personne ne répondit, et victorieuse, je me retournais vers Alexander. Un grand sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-murder-hotel.forumactif.org
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Jeu 2 Juil - 0:42


Fitzgerald's Hotel strikes back
sujet commun




Un cri puis deux retentissent, et un essai de vengeance.

Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde. Verset numéro 5 du 23ème psaume de notre Sainte Bible à tous, grand recueil pour grands exploits. Parallèlement, un honorable viokcho assez alourdi par les aléas de la vie qui prétendait répandre la bonne parole autour de lui m'avait refilé un de ces Nouveau Testament qu'on distribue en masse à la sortie de l'église genre promo pour produit de toilettes.

« Quelqu'un d'autre à quelque chose à dire? »

Sans nul doute que je risquai des pans de mon existence à contredire la dame en rouge. Je l'ai regardé très longuement avant de me dire que ça, oui, c'était un sacré bout de femme que le diable avait pris soin de nourrir de colère et de noir pour punir les mécréants qui levaient le poing au ciel - vers lui. La petite gamine gâtée au corps superbe qui a éclaté sous des pneus bien gonflés, je la connaissais il faut croire. J'ai senti la pompe dans ma poitrine se tailler en miettes genre petit Lu écrasé, avant de repartir à vive allure. Je me suis dit que j'aurais pu m'asseoir là et accepter d'obéir à si grandiose puissance qui gouverne son peuple d'une main de fer planquée dans un gant de velours. Je n'ai pas bougé d'un brin et ai apprécié les rasades d'enchaînements vraiment plus terribles les uns que les autres sur la place comme on regarde une émission télé tout ce qu'il y a de plus vrai.

Et soudainement, Ô mes frères, j'ai eu envie de me replonger dans les écrits beaux et lyriques de l'ancien temps.


FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   Lun 13 Juil - 10:24

la révolte

Lost the battle, win the war, bringing my sinking ship back to the shore. Starting over, we'll head back in, there's a time and a place to die but this ain't it. Δ Paramore.

J'ai lâché mes pinceaux sur le sol quand j'ai entendu plusieurs cris venant de l'extérieur. La curiosité est une qualité ou la curiosité est un vilain défaut ? Dans tous les cas, la curiosité était malsaine. Comme chaque humain. Nous sommes tous autant misérables les uns et les autres à adorer et rire des mauvais moments, des faiblesses des autres. Si je n'avais rien entendu, je ne serai pas descendue pour sortir de la bâtisse. Quelque chose de différent et d'anormal se passait à l'extérieur et c'est cette curiosité malsaine qui m'avait poussé à aller y jeter un coup d’œil.

Ce fut un jeux d'enfants de me rendre compte que les actuelles protestations venaient du parc de l'hôtel. J'ai balayé rapidement la scène de mes yeux avant de comprendre que c'était le gros bordel. Comment avais-je pu manquer ça ? C'était la première fois que je voyais Mrs Fitzgerald. La rancœur et l'énervement que j'avais contre elle s'estompèrent quand je vis Prism au sol. Je n'étais pas quelqu'un de très sociable et la jeune brune faisait partie des rares personnes que je côtoyais. J'ai couru jusqu'à elle et l'ai tiré en arrière, c'était la première fois que je la voyais pleurer.  « Calme-toi Prism, je suis là. » Je n'avais jamais été très tactile non plus, ma mère ne m'avait rien donné. Je l'ai enlacé par derrière avec maladresse en regardant le spectacle face à nous. Une blonde reposait sur le sol, son corps m'avait l'air plus qu'inerte. Et J'ai soudainement disparu. Je n'en revenais pas. Ma main, puis mon bras autour de mon amie sont devenus flous avant de disparaître. «  C'est quoi ce bordel ! » Le reste de mon corps a suivi. La sensation était tellement étrange. Manquant de mon appui, Prism est tombée à la renverse où mon enveloppe charnelle était encore là il y a encore dix secondes. Je n'étais plus.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Intrigue n°2 : La révolte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue n°2 : La révolte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Murder Hotel :: La salle commune :: Rps :: Rps terminés.-
Sauter vers: