Partagez | 
 

 -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Dim 10 Mai - 15:12



Il ne devrait pas. Il n'aurait pas dû. Mais ce n'est pas grave: ça va s'arranger de toute manière, pas vrai? En fait, rien n'est sûr. C'est peut-être un coup de Mary. Ou un coup de malchance. Ou un coup du mécanicien. Ou... elle. Sa faute à elle, là ! La fille, la... la seule à être coincée au même endroit que lui, au même moment, et de la même manière. Bizarre. Elle ne dit rien. Elle a... elle a peur? Et comment c'est arrivé? Bloqués. Dans une cage. L'immensité de l'oxygène, réduite à la taille d'un cube. On est au 3ème étage -- l'étage des riches. Jimmy n'a rien à faire là normalement. Pourquoi il y est? Pourquoi elle y est?

Soudain, une secousse. Une autre.

-Je pensais aux câbles de cet ascenseur. S'ils cédaient, on tomberait de haut. Comme un piano. Comme...

Piano. Parler de piano n'est pas une bonne idée. Les souvenirs sont flous et amers. Il se tait et regarde autre chose que la fille qui ne répond de rien. Peut-être que la situation la fait déjà suffisamment flipper comme ça. Mais ce n'est pas grave non plus.  Un sourire se dessine progressivement sur ses lèvres à lui. Assit contre une paroi de l'ascenseur, jambes repliées contre son buste et bras entourant ces dernières, il s'imagine des trucs insensés et improbables. Ses mirettes admirent le plafond avec ces diodes qui clignotent et font "dzzz dzzz" comme si elles allaient péter elles aussi. L'électricité est vraiment naze par ici. Au moins le sol est propre. Un silence de quelques éternelles minutes traverse la cage.
Jusqu'à ce qu'il oriente de nouveau sa tête vers elle.

-Tu veux jouer avec moi?


Sale petit voyou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Lun 11 Mai - 9:48




   
-Never grow up ! -Really?
Les cavaliers du chaos sont en marche

Elle avait enfin réussi à se convaincre de sortir de sa chambre. La jeune femme était des plus froussarde, mais elle devait se motiver pour réaliser ses désirs. Enfin c’était avec cela qu’elle s’était motivée, elle avait pris l’ascenseur pour se rendre sur le toit. Première fois qu’elle le prenait et c’était bien la dernière. Voilà qu’elle se retrouvait coincée avec un inconnu.  La dernière fois également qu’elle le prendrait. Elle reprendrait ses habitudes ou elle utiliserait plutôt les escaliers. Moins dangereux, probablement plus rapide aussi. Quoi que… peut-être pas pour ce dernier point. Mais elle ne serait probablement pas enfermée dans une cage avec un inconnu qui à bien regarder avait tout sauf une tête sympathique. Vu sa chance, elle était probablement tombée sur le pire psychopathe de l’hôtel. Qui tenterait probablement de la violer. Quand une secousse se fit sentir.

Elle se laissa tomber à terre après avoir crié. Totalement recroquevillée sur elle-même, elle commençait déjà à prier pour s’en sortir. Bien qu’elle ne soit généralement pas croyante. Elle espérait tout de même réussir à sortir d’ici indemne. Elle jeta un coup d’œil à son compagnon de cellule. Non aucune chance qu’elle réussisse à s’en sortir indemne.

- Je pensais aux câbles de cet ascenseur. S'ils cédaient, on tomberait de haut. Comme un piano. Comme...

Et voilà qu’il lui mettait les pires idées en tête. Enfin, l fallait bien avouer que l’idée lui avait déjà bien traversé l’esprit. Mais elle aurait préféré ne pas l’entendre à haute voix. Cela rendait les choses bien trop réelles à son gout. Bien plus que son pauvre esprit ne pouvait en supporter.  Elle avait déjà un sale gout en bouche, premier signe que bientôt, si elle n’arrivait pas à sortir d’ici, la peur la ferait vomir. Elle avala difficilement sa salive alors que les lumières se mettaient à clignoter.

- Tu veux jouer avec moi?

Elle tourna la tête vers lui. Quel genre de jeu ? Probablement rien de bien… Amusant. Probablement même tout le contraire. Non de toute façon il ne pouvait pas en être autrement.

- Quel genre de jeux ?
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Jeu 14 Mai - 21:27



Les secousses sont bien trop aléatoires pour pouvoir se dire "Pfiouh, la prochaine ne devrait pas être avant un bon moment." Non. La prochaine sera peut-être maintenant.

-Quel genre de jeux ?

-Un jeu drôle. Tu vois... peut-être qu'en sortant d'ici, on sera les meilleurs amis du monde. Ou les pires. Ou les moyens. Il faut qu'on s'amuse. Je n'ai pas grand-chose sur moi - c'est dommage. Alors on va jouer à un jeu facile. Très facile.


Ark ressemble un petit peu à un assassin des enfers qui tue uniquement dans les ascenseurs. Un assassin qui n'a pas l'air prêt à bouger. Il se passe des choses bizarres ici. Qui sait, peut-être qu'en fait juste là-haut se trouve planquée Mary Fitzgerald qui attend le moment opportun pour faire tomber un baquet de sang géant sur leur frimousse. Tiens... pourquoi il s'est senti obligé de jeter un œil au plafond au même moment?

-Un baquet de sang géant...

Cette pensée lui apporte une chair de poule assez agréable, il doit l'admettre. Et puis il se rappelle qu'il n'est pas tout seul: la fille poireaute lourdement après sa réponse. "Quel genre de jeux?" Et elle ne peut même pas s'enfuir.

-Quoi? Qu'est-ce qu'il y a? On dirait que je te file la nausée.

À quoi elle pense? Il aimerait bien le savoir. Il veut savoir. Mr. Buckley se redresse sur ses pattes endolories. Et ça y est ! Il est levé. Mais plus pour longtemps: Ark rejoint en fait la place à côté d'elle. Et s'assoit de la même façon, un joli sourire accroché à ses lèvres mesquines.

-Les meilleurs amis du monde.

Un jeu drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Jeu 14 Mai - 22:17




-Never grow up ! -Really?
Les cavaliers du chaos sont en marche

- Un jeu drôle. Tu vois... peut-être qu'en sortant d'ici, on sera les meilleurs amis du monde. Ou les pires. Ou les moyens. Il faut qu'on s'amuse. Je n'ai pas grand-chose sur moi - c'est dommage. Alors on va jouer à un jeu facile. Très facile.

Elle l’observait en silence sans rien dire. L’idée qu’il était fou ne faisait plus que lui frôler l’esprit, mais elle était bel et bien présente. C’était un fou furieux et il n’y avait strictement plus aucune chance qu’elle puisse s’en sortir indemne. Elle ramena ses genoux contre elle. Elle passa ses bras autour de ceux-ci pour les serrer contre elle. Ses ongles se plantèrent dans sa chaire. Aucun doute que le lendemain, du moins si elle survivait, elle y trouverait des petites lunes en signe de marquage. Elle allait en mourir s’était plus que sûre.

- Un baquet de sang géant...

Elle sursauta à nouveau et leva la tête vers le plafond. Car il ne faisait aucun doute que si quelque chose devait apparaitre cela serait par le plafond. Non seulement elle détestait la présence de l’homme, mais il ne faisait aucun doute qu’avec du sang…. Elle y laisserait sa santé mentale. Si bien entendu on partait du principe qu’elle était tout à fait normale de ce côté-là.

Non, non, non, elle secouait la tête aucun risque que ce genre de chose arrive ! Mais malgré elle, ses mains serraient encore davantage ses jambes, certainement à l’en faire saigner. Elle ne regrettait pas d’avoir mis un pantalon le matin même. Bien que son attitude ne doive pas cacher la peur profonde qu’elle ressentait en ce moment même.

- Quoi? Qu'est-ce qu'il y a? On dirait que je te file la nausée.

Elle ne put même pas bouger la tête pour lui donner une quelconque réponse. Ses lèvres restaient définitivement clouées par la peur, alors qu’elle le suivait du regard. Bien loin l’idée du sang qui allait se répandre dans la cabine alors qu’il se redressait pour l’approcher. Il s’était assis à côté de moi alors qu’il prenait place à côté d’elle. Qu’est-ce qu’il pouvait bien lui vouloir.

- Les meilleurs amis du monde.

Elle ne bougeait pas, se contentant de l’observer. Détaillant son visage, il ne faisait aucun doute. Que d’aussi près, il avait la parfaite tête de psychopathe qui n’avait rien pour la rassurer. Devenir sa meilleure amie ? Aucun risque, il y avait probablement bien trop de différence entre les deux.

- Nous….

Elle butait sur ses mots. Cela faisait bien longtemps que cela n’était pas arrivé depuis fort longtemps. Pas depuis qu’elle ne s’était pas retrouvée en face de lui. Elle avala sa salive en puissant dans le peu de courage qui lui restait.

- Nous…. Ne…. Pouv…. Pouvons pas… Être… Les meilleurs amis… Pas… Aussi vite…

Elle se mordit une de ses lèvres en se maudissant de ne pas pouvoir prononcer une phrase sans même bafouiller. Si ça se trouvait, il ne lui ferait peut-être rien si ce n’est peut-être simplement s’asseoir à côté d’elle. Elle secoua la tête. Non ! Inutile de se voiler la face, rien n’était bon. Aucun homme n’était gentil ! Ils étaient tous pervers, dégoutants, affreux et ce n’était que les choses les plus évidentes.


- Il… Nous… Trou…trouveront bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Jeu 14 Mai - 22:57



Ce fut à son tour d'attendre. Ark ne guettait pas. Il ne guettait rien. Elle aurait pu réagir sauvagement, avec douceur, ou même pas du tout: ça n'aurait rien changé. Ou peut-être que... si...

-Nous…. Nous…. Ne…. Pouv…. Pouvons pas… Être… Les meilleurs amis… Pas… Aussi vite…

-Timide, timide, timide ! Comme c'est ho... ho... horrible.


Et que, d'un coup, le sourire du blondinet dégoulina en une expression effarée, paniquée, surjouée. Être timide... il trouve ça extrêmement agaçant. Et très mignon. Extrêmement agaçant.

-Il… Nous… Trou…trouveront bientôt !

Hein? Quoi? Que... De quoi elle parle? "Elle parle des petits hommes verts." Tiens donc. Oui hein ! Ils les trouveront bientôt. Puis là, ce fut comme si une grosse décharge fit péter tous ses plombs internes. Un truc grandiose, fantastique, pédant. Des pétards dans la tête et des séismes sous ses guiboles. L'ascenseur se fait un délire du tonnerre !

-Ce n'est qu'une question de temps ! Tu verras, tu verras. (Les secousses l'envoient promener à droite à gauche comme une partie de Pong) Ils débarqueront quand... -- On est bloqués dans une boite de conserve. Tu vois, tu vois? Oui hein.

Jim s'est dégagé de là; la fille cherche à s'éloigner. Elle n'ira pas bien loin, surtout avec deux poignes agrippant ses épaules, les bloquant face contre ses parois froides et tremblantes de la grosse boite d'oxygène. De la même manière qu'on agrippe des épaules pour forcer la tête à nous regarder, à nous écouter. Sa voix se haussa avec fureur quand un nouveau flash pourfendit le cube.

-Ne bouge pas !! Ils vont nous trouver ! Ne t'inquiète pas ! Tu es ma meilleure amie. Que tu le veuilles ou non. Je suis un homme de confiance. (Le pire mensonge jamais proféré) Tu sais, je crois... qu'on a... plein de points communs toi et moi. Les fleurs du mal ! La beauté dans l'horreur. C'est ce que nous sommes toi et moi. Et maintenant, nous voilà cuits. On va y passer. On va mourir. Tous. Autant que nous sommes. La mort.

Il se détacha aussi vite qu'à l'allée pour se réfugier dans un coin, en boule. Il tremble, s'agite, les pupilles réagissant à l’électricité qui s'amuse à faire du yo-yo. Boum boum boum, cette cage, on dirait un cœur géant qui a mal, très très mal.

-Il a mal parce qu'on fout le brin partout - partout ! Arrête, arrête de bouger ! J'ai dit stop. Il faut que je m'arrête.

Ce n'était pourtant pas une des règles de ce jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Ven 15 Mai - 13:26




-Never grow up ! -Really?
Les cavaliers du chaos sont en marche

- Ce n'est qu'une question de temps ! Tu verras, tu verras. Ils débarqueront quand...

Nouvelle secousse qui eut le mérite au moins de faire hurler une nouvelle fois Lisandra. Alors qu’ils étaient trimballés d’ »un côté à l’autre comme de vulgaire balle dans un babyfoot. C’était à présent certifié, elle n’allait pas en sortir vivante. Alors qu’elle avait simplement envisagé d’aller sur le toit pour dessiner. Elle avait probablement était trop présomptueuse en s’imaginant pouvoir être tranquille.

- On est bloqués dans une boite de conserve. Tu vois, tu vois? Oui hein.

Elle essaya tant bien que mal de se dégager, mais ses forces de moineau ne l’aidèrent pas beaucoup. Pour preuve, il l’agrippait déjà par les épaules. Bloquer contre les parois de l’ascenseur, elle commençait déjà à suffoquer. Comme si quelqu’un était en train de l’empêcher de respirer. Elle avait horreur qu’on la touche et qu’on la force à faire ce dont elle ne désirait pas. Et c’était ce qu’il était en train faire.

- Ne bouge pas !! Ils vont nous trouver ! Ne t'inquiète pas ! Tu es ma meilleure amie. Que tu le veuilles ou non. Je suis un homme de confiance. Tu sais, je crois... qu'on a... plein de points communs toi et moi. Les Fleurs du mal ! La beauté dans l'horreur. C'est ce que nous sommes toi et moi. Et maintenant, nous voilà cuits. On va y passer. On va mourir. Tous. Autant que nous sommes. La mort.

Hein la mort ? Non, non, non impossible. Elle était encore trop jeune pour mourir. Mais elle n’eut guère le temps de réagir. Il s’était réfugié dans son propre coin. Reprenant son calme, elle reprit sa place contre le mur. Malgré qu’elle repassait ses bras autour de ses jambes. Ses poumons se décidaient enfin à respirer une nouvelle fois. Elle ne put s’empêcher de l’observer.

- Il a mal parce qu'on fout le brin partout - partout ! Arrête, arrête de bouger ! J'ai dit stop. Il faut que je m'arrête.

Hein ? Elle fronça un sourcil ne comprenant pas ou il venait en venir. Il semblait sauté du coq à l’âne en un rien de temps. Elle secoua la tête pour se remettre les idées en place. Non, qu’importe ce qu’il pense ou ce qu’il était. Tout ce qu’elle devait penser s’était encore à sortir de là.

- Qui a mal ?

Elle libéra ses jambes alors que de nouvelles secousses se firent sentir. Aucun doute que s’ils restaient là, ils finissent écrabouillés en bas. Elle rampa jusqu’à la porte ou elle frappa après s’être assise. Aucun doute que quelqu’un finirait par les entendre et leur ouvrir.

- Tu verras… Ils finiront par arriver pour nous sortir de là….

Elle profita d’ailleurs du calme certain de son compagnon de cellule pour essayer de chercher un moyen. Elle observa le tableau des étages. Ils n’avaient même pas pensé à l’alarme. Elle se redressa juste assez pour aller appuyer sur le bouton qui les sauverait. Mais au lieu d’entendre un bruit tonitruant qui indiquerait leur problème. Ce ne fut que le silence qui leur répondit, elle se laissa tomber au sol alors qu’une nouvelle secousse se faisait sentir. Il n’y avait plus aucune raison qu’on finisse par les retrouver. Elle se replia une nouvelle fois sur elle-même alors que tout espoir semblait l’abandonner.

- On est définitivement coincé….
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Ven 15 Mai - 17:40



À partir de cet instant, il n'entendit plus rien.

-Qui a mal ?

Comment ça? Personne, voyons. Mais pas un mot ne sort de sa bouche.

-Tu verras… Ils finiront par arriver pour nous sortir de là….

Les petits hommes verts ne font sortir personne de là. Ils t'enlèvent et te font du mal, beaucoup de mal. Parfois, on n'en revient jamais. C'est effrayant, et cette pensée paralyse le fantôme qu'il est sur place. Même un fantôme peut avoir peur d'être enlevé.

-On est définitivement coincé….

-...


"Qui est cette jeune fille?"

Son faciès se recouvrit d'une expression soucieuse, interpellée. Bon dieu, cette fille ne lui dit rien du tout. Il ne comprend rien à ce qu'elle raconte. Il n'a rien calculé. Est-elle là depuis le début? Il ne se souvient plus. Les sursauts de Jimmy ont disparu, et ses iris ne font guère plus attention aux chamboulements de la cage. Il n'y a plus de tremblements. La lumière a complètement foutu le camp. Il fait noir, noir, noir. Il ne sait plus. Ni où il se trouve, ni ce qu'il faisait avant d'arriver là. L'obscurité a mangé toute la pièce. Et vous savez quoi? Il y a un secret à travers tout ça: Jimmy a vu la fille appuyer sur un bouton, c'est de sa faute à elle. La fureur obstrua tout acte de raison.

-J'y vois plus rien ! Rallume la lumière espèce d'idiote ! Rallume, rallume !! Fais quelque chose. Tu -- tu peux pas me faire ça à moi, hein? Pas vrai. T'es mon amie, on se l'est promis. Alors pourquoi... pourquoi tu fais ça? Tu veux te venger, oui? Sale petite menteuse !

Un voile de noir avait tout englouti, ne laissant que derrière lui un pauvre petit garçon esseulé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Ven 15 Mai - 19:03




-Never grow up ! -Really?
Les cavaliers du chaos sont en marche

Le noir…. Le noir complet, elle retint un cri se repliant totalement sur elle. Mordant fermement sa lèvre pour s’éviter de hurler. Qu’est-ce qui pouvait bien se passer dans cet hôtel ? Il était clair qu’il n’était pas normal du tout. Elle ne vivrait pas bien longtemps si bien entendu on partait du principe qu’elle arrive à sortir vivante de cette boite. Ce qui était tout de suite beaucoup moins sûr au vu des secousses et du noir qui l’entourait. Décidément, elle allait vraiment essayer de se barrer d’ici dès qu’elle le pourrait. Ou plutôt quand elle aurait réuni les sous pour cette nouvelle vie.

- J'y vois plus rien ! Rallume la lumière espèce d'idiote ! Rallume, rallume !! Fais quelque chose. Tu -- tu ne peux pas me faire ça à moi, hein? Pas vrai. T'es mon amie, on se l'est promis. Alors pourquoi... pourquoi tu fais ça? Tu veux te venger, oui? Sale petite menteuse !

Elle sursauta alors que son partenaire s’énervait. Elle n’avait rien fait ! Elle n’aurait jamais éteint la lumière alors qu’elle souffrait elle-même de cette phobie. Une nouvelle fois, elle se sentit suffoquer. Elle sera ses jambes encore plus fortes alors qu’elle posait sa tête sur ses genoux. Priant de toutes ses forces que ce cauchemar cesse enfin. Plus jamais, elle ne prendrait l’ascenseur. Elle avait été vaccinée de cette idée. Elle libéra sa lèvre.

- Je…. Je n’ai rien fait !

Elle sentit un liquide chaud coulé sur son menton et ne réagit pas essayant toujours de convaincre l’autre. Qui sait ce qu’il serait capable de faire à présent qu’il se retrouvait plongé dans le noir.

- J’ai…. J’ai… Juste voulu…. Allumer l’alarme !

Oui, juste dans l’idée de pouvoir les sortir de là, mais elle avait obtenu l’effet totalement inverse. Décidément, elle avait la poisse aujourd’hui. Au moment même où elle allait continuer à se défendre une nouvelle secousse de fit sentir alors que cette fois elle hurlait à plein poumon alors qu’elle se faisait envoyer de l’autre côté de la boite. Pour ne rien rajouter à l’horreur déjà bien présente dans la pièce, les lumières se mirent à clignoter rapidement. Elle fila directement s’asseoir a nouveau dans un coin, bien décider cette fois à attendre que la mort vienne la chercher puisqu’il n’y avait plus rien à attendre d’autre semblait-il.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Ven 15 Mai - 23:14

- Je…. Je n’ai rien fait !

C'est bien ça le problème.

- J’ai…. J’ai… Juste voulu…. Allumer l’alarme !

Jimmy n'a probablement pas entendu le dernier mot de sa phrase compte tenu de sa réaction agressive en crescendo. Le mot "allumer" hérisse son poil. Si on peut allumer, il y a moyen d'éteindre. S'il ne peut rien voir, il ne peut rien faire. Et s'il ne peut rien faire, tout peut lui arriver. Il ne veut pas de ça. Son organisme réagit d'une façon dont il ne comprend pas. Sueurs froides, tremblements, sens en alertes, estomac tortueux et mains poisseuses. Il a, oui, il a peur. Mais il ne le sait pas. Personne pour lui dire, personne pour lui faire comprendre. Personne. Mais le noir, le noir, le noir. Il aimerait une paire de bras dans lesquels se blottir, le temps que tout s'arrête. Il aimerait sentir la chaleur humaine, s'en délecter, et s'évanouir de sommeil dedans. Il aimerait être autre part.

-J'aime pas... J'veux pas. Oh, dis, dis, dis, te voilà bien pathétique mon grand.

"L'obscurité ne me dérange pas. Elle est mon alliée. Elle est fidèle à tout le monde, elle, au moins. Oui hein." qu'il essaye de se convaincre. *Crac boum* Un câble saute. Peut-être que la fille saura lui indiquer le chemin. Peut-être qu'elle sait où on est, là. Il fait trop noir, on n'y comprend rien. Ah mais, mais...

-T'es toujours là, toi? Allez, fais-moi signe. Dis-moi que tu es encore là.

Il n'en est plus très sûr. *Crac boum* Un autre câble saute. Ne plus bouger, rester en boule dès qu'il se passe un danger. Il ne faut plus bouger, c'est bien ça?

-On est tombé bien bas, toi et moi.

C'était une petite blague ironique et macabre. *Crac boum* Et une longue chute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Ven 15 Mai - 23:54




-Never grow up ! -Really?
Les cavaliers du chaos sont en marche

- J'aime pas... J'veux pas. Oh, dis, dis, dis, te voilà bien pathétique mon grand.

Rien ne semblait s’améliorer bien au contraire. Toujours recroquevillé sur elle-même, elle continuait sa litanie en espérant que quelqu’un l’entend un jour et vienne les sauver. Chose qui était tout de suite beaucoup moins sûre. Si personne n’avait remarqué jusqu’à maintenant, il y avait très peu de chance que cela change maintenant.

- T'es toujours là, toi? Allez, fais-moi signe. Dis-moi que tu es encore là.
- Toujours la, murmura-t-elle entre ses dents.

Là, tout de suite, tout ce dont elle rêvait, c’était de n’être jamais sorti. D’être blottie au fin fond de son lit en train de dessiner un quelconque paysage. Quelque chose tout droit sortit de son imagination qui finirait tôt ou tard par la rendre riche. Manque de chance pour elle, elle avait voulu sortir et entrer dans cette boite infernale. Voyons le côté positif de la chose, à présent, elle était définitivement vaccinée contre cette chose. Plus jamais elle ne montrait dedans et préférera l’escalier.

- On est tombé bien bas, toi et moi.

Ce n’était pas peu dire, c’était probablement ce qui allait arriver, après tout, depuis le temps que l’ascenseur basculait, plus rien ne pourrait l’étonner. Du troisième, il était certainement destiné à mourir. Le pire étant qu’elle ne pouvait même pas dire avoir eu une belle vie jusqu’à présent. Elle avait à peine gagné sa liberté que déjà on lui reprenait.

Mais ce qui ne devait probablement être qu’une blague finit par se réaliser réellement. La sensation de chute était indescriptible, tout ce qui était sûr. C’est qu’il eût à peine commencé à tomber que les hurlements de Lisandra ne se firent pas attendre alors qu’elle essayait vainement de s’accrocher à quelque chose. Comme si agripper une rambarde allait l’empêcher de finir écrasé au sol. Mais ce fut bien une chose qu’elle n’eut pas le temps de découvrir… La peur finit par prendre le dessus. Elle perdit connaissance et ne saura jamais comment se termina cette chute qui marquera probablement un long moment tous les habitants s’en souviendront.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   Sam 16 Mai - 0:20

-Toujours la.

La parole la plus rassurante qu'il ait jamais entendu, jamais attendu. La dernière. Toujours là. Réconforté par quelque chose d'incroyable, de chaud, de proche, de présent. Par deux petits mots. Deux petits mots post-mortem.

*Tiyuuuuuuuuuu* même que ça fait.

Le temps de cette chute apocalyptique et incroyable, dans un bruit horrible son cœur se barre littéralement de sa cage thoracique, splofshshs, voilà. Il va mourir. Encore. Ou peut-être qu'il y aura un miracle. Encore. La peur s'est intensifiée à un niveau de dingue, genre. Comme dans les parcs d'attraction. Et ça va vite, ça va vite ! Et votre boum boum aussi il va vite. Comme une barre de fer qui vous bloque le bide et qui s'enfonce, s'enfonce. Vous ne pouvez plus respirer. Il pensait que ses cheveux, tous autant qu'ils sont, avaient foutus le camp eux aussi. Vraiment trop vite, terrible. La pâleur le gagne, comblant le stéréotype du fantôme.
"Mon âme, reviens."
Et c'est la chute en beauté !!

[...]

Le choc fut un désastre. Oui. C'est horrible. Mais ce qui est plus horrible encore c'est de faire une ellipse pour éviter de décrire le moment aussi intense soit-il. Et patatra - oui, horrible ! Tout s'écrase, faisant revenir à l'ordre la pesanteur. Ce qui était resté collé au plafond sous l'influence de la vitesse retourna par terre, tout ça, tout ça. Pif paf pof. Et un petit *Dring ♫ * joyeux d'ascenseur pour nous prévenir que, oui, vous êtes bien arrivés à destination. Foutaises !

-Eh, eh ! Eh. Me fais pas ce coup-là, hein? T'as pas clamsé. Pas encore. Allez, miracle, miracle, je crois en toi.

L'enveloppe charnelle - il évite d'utiliser le mot "cadavre" - de la fille est là, elle repose, inerte, sous deux petites bricoles cassées. D'une main indélicate, il secoue le corps mort. Oups.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: -Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)   

Revenir en haut Aller en bas
 
-Never grow up ! -Really? (w/ Lisandra Cooper)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alice Cooper - 20 novembre - Marseille
» Alice Cooper
» ALICE COOPER
» Alice Cooper au Rock N Roll Hall of Fame
» Alice Cooper, tournée française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Murder Hotel :: La salle commune :: Rps-
Sauter vers: