Partagez | 
 

 Surprise daddy. You thought you'd seen the last of me ? {Ft. Hadès}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marionnette errante

avatar






PETITS PAPIERS :
69

CÉLÉBRITÉ :
Rooney Mara

COPYRIGHT :
Blondie & caius


MessageSujet: Surprise daddy. You thought you'd seen the last of me ? {Ft. Hadès}   Jeu 30 Avr - 21:34


Surprise daddy.
You thought you'd seen the last of me ?
I'm just the poisoned, teenage dirty baby !

Andréa aimait lire, depuis toute petite, on lui avait souvent dit que ce stratagème pour se rapprocher de son père était malin mais inutile ... Sauf qu'elle n'à jamais dévorer des livres en un temps record pour se rapprocher du fantôme qui lui servait de paternel.  Elle aimait juste ça, s'évader dans un autre monde en découvrant des plumes plus talentueuses les unes que les autres. Au début Emily lui en achetait ou elle els empruntait à la bibliothèque, puis elle avait commencé à chiper dans la bibliothèque d'Hadès, il avait bien des défauts mais niveau littérature on pouvait dire qu'il avait bon gout ! Elle ne s'était jamais fait prendre, il était bien trop imbibé pour le remarqué de toute façon, ou pour la soupçonner, la seconde dont il doit surement oublier le prénom une fois sur quartes ... Depuis qu'ils sont tous enfermé à l'hôtel chaparder les livres de son père était une nécessité pour elle, car sans contact avec l'extérieur comment sustenter son appétit de la lecture ? Alors elle prenait un livre ou deux et revenait les poser comme si ils n'avaient jamais quitter cette étagère poussiéreuse !  Il était arrivée qu'elle risque de se faire chopper mais à croire que la chance était de son côtés !

Se soir là, enfermé dans sa chambre à craindre une énième apparition de son double la paranoïa la gagnait ! Elle avait besoin de se changer les idées, alors elle avait tenté de dessiner, mais rien ne lui était venue, pareil pour la musique. Alors, en dernier recours et après avoir parcourue d'une mine dépité tout els livres de son étagère, et ceux qui trônaient en pile au quatre coins de sa chambre, elle avait décidé de repartir parcourir la bibliothèque paternel. Elle connaissait à peu prés els horaires de buverie d'Hadès alors elle savait bien qu'elle ne risquait rien, il était tard mais peu de choses au monde aurait convaincu l'ainé des fitzgerald de quitter son cher verre d'alcool ! Elle s'aventurait donc sans crainte dans la pièce vide, allumant la lumière.  Il lui sembla voir une silhouette dans un coin, juste au coin de son œil entre l'ange mort et l'angle toujours visible ... Elle se tourna en direction de la présence, une sueur froide lui parcourant l'échine. Elle comprit bien vite que c'était andy qu'elle avait vu ... son double semblait vouloir se réveiller ... ou alors se plaisait juste à l'effrayer un peu ... C'était bien son style ! Après avoir vaincu sa peur elle se décida à aller parcourir les livres. Elle faisait toujours son choix au hasard, pour ne pas se cantonner à un rituel de lecture "je fait les b puis passe c ...".  Le meuble était haut, voilà pourquoi elle c'était hissé sur un petit tabouret fait exprès, sur la poite de pieds, ses chevilles tremblantes, menaçant de la lâcher à tout moment. Sa recherche la mena à choisir "les fleurs du mal" de Baudelaire, elle aimait sa plume, c'était parfait !


Toujours sur la pointe des pieds, en équilibre, le son de la porte qui s'ouvrait la fit perdre l'équilibre et tomber au sol en un grand fracas ... et c'est à cet instant qu'elle se maudit d'avoir vêti une robe aujourd'hui !!! Il ne lui fallut pas longtemps pour se redresser, récupérer le livre qu'elle dissimula derrière  elle. En éclair elle fut debout et horrifié de découvrir Hadès qui s'engouffrait dans la pièce ... Il n'était pas censé revenir avant longtemps ... Soit elle avait passé une éternité à chercher, soit elle c'est en fait cogné la tête bien violement contre le sol et elle fait un cauchemar ... Pitié que se soit la seconde option ...  La jolie brune tenta un sourire maladroit "papa ..." elle ne pouvait se résoudre à l'appeler Hadès, mais ce mot sonne si faux entre ses lèvres ... il lui fallait trouver une idée vite ... bon sang vite ... "je ... je pensais avoir oublié mon carnet à dessin ici ... Mais de toute évidence il n'est pas là ... Il doit être dans la chambre de Keziah ..." Elle planque le livre sous sa veste en jean d'une main, tirant sur le tissus de l'autre, son cœur battait la chamade. "bon je ... je vais te laisser te reposer ...". Elle déglutit s’avançant doucement vers la porte, le regard bas, priant pour que la surprise et l'alcool brouille la perception d'Hadès et qu'il ne devine ce qu'elle était réellement venue faire ...

copyright crackle bones

_________________


   
Can you see my scars ?
“I’m the truth that you’re afraid of, I’m a fever that you made up, just martyr on a bridge that’s burning down”
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Surprise daddy. You thought you'd seen the last of me ? {Ft. Hadès}   Mar 5 Mai - 18:26


La petite erreur...

Une sur trois, du moins. Moi qui pensais passait une agréable soirée, sachant Emily ailleurs pour la soirée. Evidemment quand ma chère femme n'était pas là, c'était sa progéniture adorée qui finissait par venir m'étouffer. M'appelant "Papa", la pauvre petite venait de se relever avec la grâce d'une jument, prouvant qu'elle avait vraiment écopé des pires gènes de cette famille.
Toutes les réactions du monde ne me semblaient pas suffisantes pour exprimer ma pitié face à cette scène navrante. Sans doute que si j'avais été un père aimant je l'aurais rassuré, me serais inquiété de sa chute, peut-être même que je lui aurais proposé une étreinte chaleureuse. Mais je n'étais pas de ceux là. Je n'allais pas lui mentir et me mentir en faisant croire que j'éprouvais un quelconque sentiment pour elle. Famille ou non, je ne la voyais que comme un misérable accident. Une preuve de plus que j'aurais du quitter Emily quand je le pouvais encore.

Les enfants, je vous jure...

Ce n'était peut-être pas la pire de ma descendance, mais ça ne changeait rien au fait qu'elle n'avait rien à faire là. Devant ma bibliothèque. A respirer contre mes livres. Elle venait tout juste de se ramasser tête la première sur le sol, bon sang! Et ça se disait une Fitzgerald! Quelle honte c'était. Quelle déception...
Toutefois, la chair de ma chair se lança dans de bancales explications. Je ne savais pas qu'elle aimait la lecture, et je ne pensais pas qu'elle était si piètre oratrice malgré cela. Après tout c'était peut-être la première fois qu'elle s'intéressait à quelques mots habilement couchés sur du papier, mais cette seule idée me répugnait. C'était, malheureusement, une ressemblance qu'elle partagerait avec moi si cette passion s'avérait vraie. Comme si j'avais besoin de ça. Je préférais nettement imaginer qu'Emily avait eu des bâtardes avec le premier venu mais évidemment il y avait toujours ces petites résonances entre ces gamines et moi. Un timbre de voix, un regard, une façon de faire les choses... Bien sûr ce n'était jamais une bonne nouvelle quand je remarquais ces petits détails du quotidien.

Jamais.

Je plaquais lentement une main sur mon front, reprenant les esprits qui n'avaient pas périt au fond d'un verre de whisky une heure plus tôt, refrénant ma rage intérieure. J'aurais du les tuer. Toutes les trois. Dès que je les avais eu dans les mains j'aurais du m'en débarrasser. Que de regrets dans cette famille...

"Reviens ici. Tout de suite."

Leur mère n'avait pas su le faire, qui plus est, elle n'était pas là pour continuer sa politique de douceur et de stupidité. Il fallait bien que quelqu'un s'occupe de l'éducation misérable de ces avortements ratés un jour ou l'autre. Je n'avais pas attendu une seconde pour rattraper en quelques pas ma progéniture et lui attrapant l'épaule. De l'autre main, j'avais repris le livre qu'elle essayait piteusement de dissimulé. Me croyait-elle aveugle à ce point? Je n'étais ni idiot ni laxiste. Ces habitudes déplorables, je ne les permettrais pas.
Il fallait avouer, la brunette avait un goût certain. Etait-ce là la seule fierté que je trouverais chez elle? Je le craignais. Mais Baudelaire était un choix judicieux bien que pas assez épais pour la frapper avec. Fichues éditions à papier trop fin...

"Tu te permets de voler dans mon dos maintenant? Et de mentir? Quel héritage je vais laisser derrière moi, entre toi et tes soeurs..."

Je n'en étais pas encore arrivé au stade où ma colère me dépasserait. Je gardais un étonnant calme, parvenant à me maîtriser. Ma voix sonnait tout de même faussement reposée, avec cet arrière goût de déception qui revenait si souvent quand je m'adressais à ma descendance.

Elle avait tout de même intérêt à me dire la vérité cette fois...
Revenir en haut Aller en bas
Marionnette errante

avatar






PETITS PAPIERS :
69

CÉLÉBRITÉ :
Rooney Mara

COPYRIGHT :
Blondie & caius


MessageSujet: Re: Surprise daddy. You thought you'd seen the last of me ? {Ft. Hadès}   Sam 6 Juin - 23:55


Surprise daddy.
You thought you'd seen the last of me ?
I'm just the poisoned, teenage dirty baby !

Elle y avait crut ... vraiment ... un instant la jeune ingénue naïve avait crut pouvoir échapper à son père, ignorer son ordre de revenir vers lui, et courir s'enfermer dans sa chambre ... Mais non ... C'est bien la première fois qu'Hadès souhaite qu'elle reste dans son espace vitale ... Il faudra qu'elle boive à ça tiens ! Même si elle n'est pas féru d'alcool contrairement à son paternel ou à son alter ego.  Mais définitivement non... la main de son père se ressert sur son épaule la faisant se stopper net. Elle déglutit son cœur palpitant contre sa poitrine, soulevant sa peau plus ardemment qu'avant, comme si un petit oiseau enfermé entre ses cotes rêvait tout à coup de liberté. Elle se retourne sans grande envie quand le livre quitte ses doigts gracile. Adieux sureté bonjour danger. Elle garde le regard bas, elle avait toujours tout fait pour éviter le conflit avec son père, elle avait bien vu se que ça donnait avec sa mère ... Sa douce et tendre mère qui l'avait bien élevé, avec amour et présence ... Mais Hadès commence à lui faire la morale, à assumer son rôle de père ? Il à du vraiment boire toute la réserve d'alcool du barre ... Ou elle c'est vraiment bien cogné la tête en tombant ... Elle relève le regard vers lui, ses yeux bleu qu'elle tient certainement de lui ...

"voler ? attend ...Je savais que je n'existais pas pour toi mais je pensais que tu me connaissais un minimum !"

En un sens elle ne devrait pas être surprise en faite ... Mais quand même ... Il ne peux pas la détester seulement à cause de sa naissance il doit bien savoir un minimum d'elle ... Et en particulier qu'elle n'est pas une voleuse ...

"Et tu te moques de qui là ?! Celà fait 89 ans que je t'emprunte des livres sans que tu ne remarques jamais rien, surement que tu es trop imbibé pour ça ! Et tu viens me faire la morale seulement maintenant ?! " Elle à un leger rire nerveux "Tu as une prise de conscience paternel tout à coup ?! J'ai 101 ans papa ! Il est un peu tards pour jouer les donneurs de leçon tu ne crois pas ?! Surtout que j'en ai toujours pris soin de tes livres ! As tu vu une seule page cornée ou des tâches apparaitre ? J'en doute ! Alors ne vient pas me faire des remontrances sans raisons !"

Elle se sentait bouillir ... Elle avait envie de le frapper, de lui faire payer toute cette souffrance et ses autodestructions qu'il à apporté à leurs famille ... Mais se n'est pas bon pour elle de se laisser ainsi ... généralement quand elle se laisse aller à de trop forte émotions elle laisse la place à Andy son double ... Et elle préfèrerait éviter ...


copyright crackle bones

_________________


   
Can you see my scars ?
“I’m the truth that you’re afraid of, I’m a fever that you made up, just martyr on a bridge that’s burning down”
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Surprise daddy. You thought you'd seen the last of me ? {Ft. Hadès}   Sam 20 Juin - 17:17


Je ne savais pas ce qui me retenait de la frapper ici même...

Un pseudo lien de parenté peut-être ou ce visage que j'avais vu grandir jusqu'à sa mort. Malheureusement pour elle le reste n'était que rage, amerthume, et regret. J'aurais eu tellement moins de déceptions en m'arrêtant avant même de ramener le moindre être vivant dans ce monde. Ou dans l'autre ceci dit. Mais j'avais commis cette erreur...
Même la chair de ma chair ici présente s'était sentie obligée de mentionner notre manque d'affection l'un envers l'autre et ma - fausse - culpabilité dans cette histoire. Prétextant mon désintérêt pour elle, la brunette m'accusait presque de mentir sur son compte, traitant aller de voleuse quelqu'un qui se servait allégrement dans ma bibliothèque personnelle. Sans demande, sans remerciement, sans manières. Elle avait elle-même avoué entre deux phrases qu'elle n'en était pas à son coup d'essai. Je m'en serais presque voulu de ne pas avoir remarqué ces vols plus tôt mais c'était indigne de moi. La seule fautive, c'était ma tendre petite Andréa et ses habitudes déplacées.

Et elle avait continué...

Baratinant sur mon rôle de père que je ne tenais pas suffisamment à ses yeux, me rejetant en plein visage tous les vices du monde et tous les maux de cette famille. La pauvre enfant ne se voyait pas faire mais moi je voyais clairement la colère l'envahir lentement comme un venin, un doux poison que mes gènes lui avaient sans doute transmis.
Je fis un pas vers elle, me rapprochant lentement de ce semblant de proie sous mes yeux. J'espérais bien lui glacer le sang. Façon de parler, bien entendu. Mais qu'est-ce qu'un père incapable de se faire respecter de sa propre progéniture? Rien. Et bien sûr, je n'étais pas de ceux-là. Pas moi. Pas l'aîné de la famille Fitzgerald.

"Sans raison, dis-tu?... Si je te donne des leçons comme tu le dis si bien, ce n'est pas par intérêt pour toi. Qu'est-ce que tu crois? J'en ai deux autres comme toi dont je me fous tout autant. Si j'exprime le moindre intérêt ce n'est ni pour toi, ni pour tes soeurs, ni pour ta traînée de mère. Cette collection de papier en vrac vaut plus cher que toi! Alors si tu crois que je vais laisser passer tes petits emprunts sans permission..."

Je me sentais perdre mon calme peu à peu. Le début des grossiéretés indiquait le début de la fin des politesses et autres joyeusetés. Finit de jouer, j'allais lui donner la leçon de sa vie...

Et la claque était partie toute seule...

C'était seulement en sentant ma chair frapper la joue de ma propre fille que j'avais réalisé ce que je venais de faire. Pourtant, mon calme ne revint pas, au contraire. Je restais ensevelit dans ma rageuse folie sans m'en vouloir une seule seconde du geste que je venais d'avoir envers Andréa. J'étais allé trop loin dans ma cruauté pour reculer maintenant et si je ne m'étais pas retenu, serrant les poings à m'en creuser les paumes, j'aurais sans doute infligé le même traitement à son autre joue.

"La prochaine fois que tu vole dans ma bibliothèque je ne serais si si indulgent." lâchais-je alors d'un ton glacial en reprenant un semblant de calme encore gouverné par ma colère
Revenir en haut Aller en bas
Marionnette errante

avatar






PETITS PAPIERS :
69

CÉLÉBRITÉ :
Rooney Mara

COPYRIGHT :
Blondie & caius


MessageSujet: Re: Surprise daddy. You thought you'd seen the last of me ? {Ft. Hadès}   Lun 27 Juil - 15:58


Surprise daddy.
You thought you'd seen the last of me ?
I'm just the poisoned, teenage dirty baby !

Elle eu un mouvement de recul, elle n'avait jamais souffert de la violence paternel mais elle avait suffisamment vu le jolie visage de sa mère meurtrie pour savoir de quoi était capable Hadès.

"Evidement ! Il n'y a toujours eu que toi qui comptais n'est ce pas ?! Si on est une tel plait pour toi tu n'avais qu'à  apprendre à te mettre une capote sur la queue dès que Thalia est né !"

C'est que la jolie fleur devenait vulgaire, il était pourtant rare que des mots peu catholique noircissent ses lèvres. Il croit quoi ?! Elle sait bien que ces bout de papiers valent chères voilà pourquoi elle les à toujours ramené dans un état impeccable. Il n'avait rien à dire là dessus ! Et les livres sont fait pour être lu, si on ne s'enrichit pas leurs contenue ils  n'ont aucune raison d'exister. Alors qu'elle allait riposter de nouveau la main de son paternel heurte sa joue. Elle qui 'n'avait jamais reçut de correction fut choquer par se geste qui venait de nul part, elle eu l'impression que le bruit de la claque résonant dans tout l'hôtel.  Ses yeux s'embuent sans qu'elle ne le contrôle, elle aurait préféré n'avoir jamais aucun contact physique avec son père plutôt que d'avoir à ressentir une tel douleur et une tel honte ... 125 ans ... et elle se fait gifler ... Elle ferme les yeux ... et peu à peu elle se laisse aller.

Quand elle redresse finalement le visage après qu'un rire lui ai échappé, ses long cheveux était court, coiffé en crête, ses yeux maquillé ne l'étaient plus, sa peau était tatouée et piercée, ses vêtements de jeune fille en fleur avaient laissés la place à une veste en cuir trop grande, un débardeur déchiré moulant son corps sans forme, et un traillie militaire encore une fois trop grand. Andy croise le regard bleu du vieux crouton et elle sourit, elle n'a plus rien à voir avec la jeune fille qui craignait son père. Sans prévenir elle lui lance un bon coup de rangers dans l'estomac lui reprenant le livre des mains.

"Hadès, hadès, hadès ... ne sais-tu donc pas que c'est mal de frapper les jeunes filles ?!"  Elle sourit de nouveau regardant le livre, le feuilletant "tu sais comme reconnaitre le passage préfèré dans un livre ? La page est plus abimée !"

Son doigts vernis de noir effleure la dite page, si on ne fait pas attention on y voit rien, mais Andy à des yeux aiguisé et elle voit que cette page à été lu et relu, et se n'est pas la page préféré d'Andréa, elle sait qu'elle poème Andréa préfère. Elle regarde Hadès déchirant le précieux bout de papiers qui vaut x milles, le plis en boule avant de l'enfourner dans sa bouche. Elle envoi valdinguer le livre derrière elle alors qu'elle avale le poème favoris de l'ainée des Fitzgerald.

"Tu pensais être le pire de la famille Hadie ? T'as encore rien vu mon salaud !"
copyright crackle bones

_________________


   
Can you see my scars ?
“I’m the truth that you’re afraid of, I’m a fever that you made up, just martyr on a bridge that’s burning down”
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Surprise daddy. You thought you'd seen the last of me ? {Ft. Hadès}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Surprise daddy. You thought you'd seen the last of me ? {Ft. Hadès}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise daddy. You thought you'd seen the last of me ? {Ft. Hadès}
» Fnac Hollande ....surprise..surprise
» PUFF DaDDy
» Idée de surprise à faire pour GENEVE
» Surprise Twitter Barclay 14 avril ? Suivez Mika en promo !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Murder Hotel :: La salle commune :: Rps-
Sauter vers: