Partagez | 
 

 ALI&EM' ⭐ Undisclosed Desires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: ALI&EM' ⭐ Undisclosed Desires   Mer 22 Avr - 10:04


       
Alistair & Emma
       
       
I want to satisfy the undisclosed desires in your heart

       
Pourquoi ? Pourquoi ? POURQUOI ??? Je savais pourtant que c'était une très mauvaise idée. Jamais je n'aurais dû m'approcher de lui. JAMAIS ! C'était du suicide (enfin si on peut dire ça comme ça...). Et puis je ne savais pas moi qu'un vivant et un mort pouvait se toucher ou se sentir. C'est complètement dingue ce qui m'arrive.
Au début je n'ai fait que l'observer ; à mon arrivée à l'hôtel je ne faisais qu'observer les autres, les gens de passage. Mais lui, il était différent, je l'ai senti tout de suite. J'attendais la nuit pour venir le voir. Je le regardais dormir des heures durant et dès que je sentais qu'il allait se réveiller, je disparaissais. C'est ça l'avantage d'être morte, c'est que je peux disparaître et réapparaître comme je le désire. Je l'ai surveillé comme ça durant une bonne semaine, puis cette nuit-là je n'ai pas résisté à l'envie de le toucher. Je ne pensais pas qu'il le sentirait aussi. Mais quand j'ai passé ma main dans ses cheveux il a bougé et j'ai compris ; ce n'est pas parce que je suis morte que les autres ne me sentent pas. Je ne sais pas si c'est une bonne chose au fond.

Et voilà comment je me suis retrouvée dans cette merde. A force de venir le voir toutes les nuits, je me suis fait griller. Et ce qui devait se produire est arrivé. Si j'étais violemment attirée par lui, il semblerait que lui l'était aussi par moi. Je n'arrive pas à croire que j'ai vécu ma première expérience sexuelle en étant morte, avec un vivant qui plus est. Mais une fois sa petite affaire terminée, il m'a demandé de partir, de disparaître. Et sur le moment j'ai eu envie de l'étouffer avec son oreiller, le punir pour me traiter comme si je n'étais rien. Et depuis je rumine. Je ne suis pas retournée dans sa chambre pour l'observer, j'ai trop peur de le blesser ou pire... Mais je sens la colère qui monte en moi, de plus en plus. Et je sais que si je ne mets pas les choses au clair avec lui, je vais continuer de me bouffer les nerfs jusqu'à en devenir folle. Il fallait que je le voie.

En moins d'une seconde je me suis retrouvée dans cette pièce qui m'était familière. Elle était vide. Quelques fringues sales trainaient sur le sol, je ramassais un T-Shirt et le portai à mon visage, le tissu sentait son odeur ; elle m'avait réellement manqué. J'ignorais où il se trouvait, mais j'avais peut-être une bonne occasion pour fouiller un peu sa chambre et en apprendre un peu plus sur lui. Je commençais par l'amoir, jetant les vêtements qui s'y trouvaient sur le sol ou sur le lit. Il n'y avait rien d'intéressant ici, mais je continuais tout de même ma fouille. Quand j'entendis la porte derrière moi s'ouvrir...

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


       
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





MessageSujet: Re: ALI&EM' ⭐ Undisclosed Desires   Dim 3 Mai - 9:24

La porte s’était fermée derrière lui, presque trop rapidement ou trop lentement, il n’aurait  su le dire. Il avait passé sa main sur son visage, tentant de remettre ses idées en place. Se baissant, il avait récupéré la clé de la chambre de son ami, oui, peut-être que ça pourrait lui être utile. Et puis, après tout, il n’allait pas refuser sa proposition. Pourquoi n’emménagerait-il pas avec Mael ? Avec tout ce temps qu’ils passaient ensemble, toute cette proximité et cette intimité qu’il y avait entre eux, personne n’aurait été étonné qu’ils se mettent à vivre ensemble. Mais cela officialiserait peut-être trop de choses ? Les gens jaseraient, les classeraient comme un couple alors qu’ils n’étaient que de simples amis. Certes très très proches mais ils étaient amis et Alistair n’avait pas envie que ça change.

Ses mains tremblantes, il avait pris la direction de son habitation. Il lui fallait sa drogue, sa came pour se calmer. Dépendant d’une chose si insignifiante il se trouvait alors si inutile et désolant. Il avait honte de cet esclavagisme qu’il subissait passivement mais n’essayait pas de le combattre. Il aurait aimé mais il n’en avait pas la force. Trop de tentation et si peu de volonté, voilà pourquoi il ne réussissait plus. Il avait été toujours un faible, une personne qui n’avait jamais su se retenir, résister aux pires vices de la vie. C’était impossible pour lui, son corps commandait son cerveau et non l’inverse. Sa raison n’était plus et il agissait au gré du vent, se moquant de tous les problèmes que ça lui causerait.

Il avait eut un peu de mal à ouvrir la porte, ses tremblements l’empêchant quelques peu de parfaitement viser la serrure. Mais il avait fini par y parvenir. Il avait allumé la lumière comme un automatisme et était parti dans sa chambre à coucher, ne prêtant plus une seule once d’attention au désordre qui régnait ici. Tellement habitué au chaos qui était en lui, celui dans lequel il vivait ne pouvait plus le déranger plus que ça. Il était allé chercher sa boite à malice lorsque, à l’entrée de sa chambre à coucher, il avait aperçut quelqu’un. Une demoiselle, les tiroirs de son armoire ouverts et des affaires à lui sur le sol. Il n’aurait su dire si ça avait été elle qui les avait balancés ici ou si c’était lui avec son hygiène déplorable. Pendant quelques secondes il avait essayé de comprendre la situation. Il avait essayé de se rappeler ce visage et avait fini par y parvenir. Il avait couché avec elle, une fois, alors qu’elle l’espionnait chez lui. Elle était mignonne et il n’avait pas voulu résister à son charme. Elle l’avait désiré et il en avait peut-être un peu trop profité comme d’habitude. Mais il s’en moquait…jusqu’à aujourd’hui. Il lui avait demandé de partir alors pourquoi était-elle encore là ? « Si tu cherches ma boite à malice elle est pas là. » Il lui avait souris amicalement, amusé par son comportement. Oui, amusé. Il aurait pu en avoir peur ou encore être en colère mais c’en était tout le contraire. Il y avait un sentiment qui se dégageait de cette fille qu’il appréciait et c’était ça qui le faisait sourire. Ce n’était pas moqueur, c’était… joyeux. Le dire heureux de la voir serait un euphémisme étant donné qu’il n’arrivait même plus à se rappeler son prénom mais ça ne lui déplaisait pas.

D’un pas plutôt lent, il s’était approché de son lit et avait soulevé le matelas pour récupérer sa boite. Assis sur le lit il l’avait ouverte laissant découvrir toutes ses drogues et ustensiles qui lui permettaient d’atteindre le septième ciel. Relevant les yeux vers la demoiselle il lui avait servit un sourire charmeur aux lèvres. « Weed ou Heroïne ? » Au vu de son physique, il aurait dit qu’elle n’était peut-être pas du genre à se droguer mais il n’était pas du genre à juger les gens ainsi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
ALI&EM' ⭐ Undisclosed Desires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Undisclosed Desire complètement réenregistré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Murder Hotel :: La salle commune :: Rps-
Sauter vers: